En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.03.2021 à 01 H 01 • Mis à jour le 26.03.2021 à 01 H 03
Par
Polémique

« Où vivent les grands singes ? », l’exercice raciste et misogyne d’une école française au Maroc

Une enquête administrative a été ouverte après la diffusion d’un exercice raciste et misogyne à l’école Ernest Renan de Casablanca

L’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) a ouvert une enquête administrative après le déclenchement d’une polémique aux relents racistes et misogynes à l’école Ernest Renan de Casablanca, relevant de son réseau au Maroc. L’objet du scandale est un exercice distribué lors d’un cours de sciences naturelles à des élèves de CM2, dont la consigne est de relier des figurines de « grands singes » à leur habitat naturel. Or, aux côtés d’un chimpanzé, d’un orang-outan, d’un bonobo et d’un gorille, se tient une femme de couleur vêtue d’un pagne visiblement africain.


Le directeur de l’établissement, Sébastian Galard, a réagi ce jeudi 25 mars à travers un mail envoyé aux parents d’élèves, reconnaissant que l’exercice « a pu, à juste titre, choquer [leur] sensibilité ». Et d’ajouter : « En effet, présenter, dans un même exercice, une femme noire et les grands singes est d’une maladresse inadmissible qui peut renvoyer à des amalgames tout à fait contraires aux valeurs que notre école défend ». Il a également présenté ses « excuses, au nom de l’équipe des enseignants de CM2 », pour « la diffusion de cet exercice ».


L’exercice en question provient, selon nos recherches, d’un manuel de la Fondation de coopération scientifique La main à la pâte (LAMAP), créée 2011 en France par l’Académie des sciences, l’École normale supérieure de Paris et l’École normale supérieure de Lyon.

Par
Revenir au direct