En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.07.2021 à 18 H 35 • Mis à jour le 20.07.2021 à 18 H 36
Par
Surveillance

Pegasus: Au-delà des journalistes et activistes, la classe politique marocaine aussi concernée

Encore du nouveau dans le Projet Pegasus. Ce 20 juillet, le quotidien français Le Monde publie des noms supplémentaires issus cette fois-ci de la classe politique marocaine qui ont aussi été visés par le logiciel-espion Pegasus.


Il s’agit tout d’abord, côté PJD, de Saâdeddine El Otmani, chef du gouvernement (et non premier ministre comme avant), d’Abdellah Bouanou (présenté comme chef de parti par le quotidien français, alors que ce n’est pas le cas) et d’Abdelilah Hamieddine (haut responsable selon Le Monde, alors qu’il s’agit ici d’un membre de la Chambre des conseillers).


On retrouve aussi le nom de Samir Abdelmoula (membre du PJD) et Ghassan Benchiheb, ex-artisan de la communication digitale du PJD. Autres numéros qu’on retrouve dans le listing : ceux Hammad El-Kabbaj (PJD) et Amina Maelainine (PJD). L’Adl Wal Ishanne n’est pas épargné, à travers Hassan Bennajeh, figure médiatisée du mouvement islamiste.


Au sein du Parti marocain libéral, on retrouve Isaac Charia mais aussi Mohammed Ziane objet de plusieurs tensions avec les sécuritaires dernièrement et au centre d’affaires politico-médiatiques. Enfin, on relève également le numéro d’Omar Balafrej, parlementaire FGD à la Chambre des représentants.


Au Monde et Forbidden Stories, le Maroc déclare rejeter catégoriquement les allégations infondées concernant son usage de Pegasus. De son côté, NSO, questionnée sur la liste des numéros apparaissant dans les listes du Projet Pegasus, dont celui de Saâdeddine El Otmani a démenti que des téléphones utilisés par Emmanuel Macron ou Mohammed VI, aient pu être espionnés, relève le quotidien parisien. L’entreprise na en revanche pas démenti un possible espionnage du Chef du gouvernement, conclut-on.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct