logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.11.2022 à 17 H 38 • Mis à jour le 04.11.2022 à 17 H 40 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Alimentaire

Pénurie de lait: le gouvernement étudie les moyens d’intervention pour gérer la crise (Baitas)

Sécheresse sévère ou encore renchérissement des prix des aliments, la filière lait subit l’impact d’un certain nombre de facteurs, qui se répercute sur l’approvisionnement du marché. Par conséquent l’offre de lait connait depuis quelques mois une baisse notable, et pousse les grandes surfaces à rationner le lait UHT, à un litre par client. Comme constaté par Le Desk, dans certains hypermarchés, le lait UHT est tout simplement introuvable en fin de semaine.


Ce jeudi, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a expliqué lors d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil de gouvernement, que cette baisse est principalement due à la rareté des pluies, ainsi qu'à d’autres facteurs saisonniers qui ont fragilisé de nombreux pâturages.


Par ailleurs, il a affirmé que le gouvernement a rencontré des professionnels du secteur, et « étudie toutes les possibilités d’une intervention », pour maintenir l’équilibre de la filière laitière.


Ce n'est pas la première fois que le gouvernement parle d’une pénurie de lait. Début octobre dernier, Mustapha Baitas a souligné un manque sur le marché national, ajoutant à cela que le gouvernement entend lancer dans les semaines à venir un programme de soutien à la chaîne de production de lait.


Pour sa part, le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, a tenu le 24 octobre une réunion avec la Fédération Interprofessionnelle du secteur laitier, afin d’échanger sur les mesures à prendre pour maintenir l’équilibre de la filière laitière et venir en aide aux éleveurs, indique un communiqué du ministère.


La réunion a permis aux professionnels du secteur de parler des difficultés vécues par les éleveurs et opérateurs de la filière dans ce contexte, et les échanges ont porté notamment sur des propositions pour renforcer le dispositif des mesures en cours afin de faire face à la situation conjoncturelle, 


Il s’agit, entre autres, de continuer à renforcer l’appui aux aliments composés, appuyer la collecte pour augmenter le volume de lait usiné, de lutter contre le colportage, de renforcer l’installation des unités de production d’orge hydroponique (fourrage vert) pour l’approvisionnement des éleveurs au niveau des bassins de production du lait et l’appui au maintien du cheptel laitier, détaille le communiqué.


Par ailleurs, d’autres mesures liées au développement de la filière sont prises dans le cadre du nouveau contrat-programme lait prévu dans le cadre de la stratégie Génération Green 2020-2030, finalisé de commun accord avec les professionnels de la filière.


Rappelons que selon les chiffres du ministère de l'Agriculture, la filière lait assure environ 49 millions de journées de travail par an, et génère un chiffre d’affaires de 13 milliards de dirhams (MMDH) et une valeur ajoutée de 6 MMDH.


La production laitière est concentrée dans les périmètres irrigués, avec plus de 90 % dans les cinq régions Casablanca-Settat, Marrakech-Safi, Rabat-Salé-Kénitra, Souss-Massa et Béni Mellal-Khénifra, fait savoir le même communiqué.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct