logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
16.07.2022 à 07 H 08 • Mis à jour le 16.07.2022 à 07 H 08
Par et
RADEEMA

Pénurie d’eau potable à Marrakech : le barrage Al Massira remis à contribution

Al Massira

La réutilisation et l’exploitation du canal d’adduction d’eau potable à partir du barrage Al Massira pour sécuriser l’approvisionnement de la ville de Marrakech en eau potable et renforcer les ressources mobilisées à son profit s'effectueront dans les prochains jours, a annoncé le comité de veille technique et de suivi de la situation hydrique à Marrakech.


Cette opération s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des mesures inscrites dans le plan d’urgence visant à surmonter cette conjoncture difficile marquée par une baisse des retenues des barrages de la région, en raison des sécheresses récurrentes que connait le Maroc et la forte demande sur cette denrée vitale en raison de la vague de canicule qui s’abat sur le Royaume durant cette période, indique un communiqué de la Régie Autonome de Distribution d’Eau et d’Electricité de Marrakech (RADEEMA).


Cette opération concerne, dans une première phase, les quartiers Nord-ouest de la cité ocre avant d’être généralisée progressivement sur les autres zones de Marrakech, précise la même source, relevant que les habitants des zones concernées seront avisés de la date précise du début de l’opération de pompage des eaux transférées à partir du barrage Al Massira.


Le comité exhorte par ailleurs, les différents acteurs et citoyens à adhérer à la mise en œuvre effective des bonnes pratiques de consommation d’eau, sa rationalisation et son utilisation responsable et rationnelle.


Pour rappel, le Comité technique, bras opérationnel du comité de vigilance instauré par le wali de la Région Marrakech-Safi, depuis le mois de novembre 2021, a annoncé récemment, l'adoption de plusieurs mesures de nature à assurer l’approvisionnement de Marrakech en eau potable et à garantir sa rationalisation dans un contexte marqué par une baisse considérable des retenues des barrages dans la région Marrakech-Safi qui enregistrent un déficit des apports de l’ordre de 40 %.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct