S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
31.12.2022 à 00 H 40 • Mis à jour le 31.12.2022 à 00 H 40 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
OCP

Phosphates : le Maroc et l’Inde concluront un important accord de long terme à la mi-janvier

Dans un contexte mondial très tendu concernant la sécurité des engrais, l'Inde signera bientôt un accord avec le Maroc pour garantir un approvisionnement à long terme en phosphate naturel, une matière première essentielle pour la fabrication de phosphate diammonique (DAP) et d'azote-phosphore-potassium (NPK), a annoncé le gouvernement de New Delhi.


Le ministre des produits chimiques et des engrais, Mansukh Mandaviya, se rendra au Maroc pour sceller les accords. La visite peut également voir des entreprises indiennes y installer des usines pour la production de DAP et de NPK destinés à l'importation, avance la presse locale.


« Le Maroc possède d'énormes réserves de phosphore, qui est un élément important pour la production d'engrais. Par conséquent, je prévois de me rendre au Maroc les 13 et 14 janvier pour signer un protocole d'accord avec eux », a déclaré Mandaviya.


« Dans le cadre d’une coentreprise, des acteurs privés et publics s'occuperont de l'extraction, de la production et de l'acheminement des engrais en Inde », a-t-il déclaré à la presse.


Avec ses dépenses de subvention des engrais qui ont augmenté au cours de l'exercice en cours pour atteindre 2,15 milliards de roupies jusqu'à présent, l'Inde a adopté une stratégie pour sécuriser les approvisionnements en provenance du Sénégal, d'Israël, d'Oman, du Canada, de l'Arabie saoudite et de la Jordanie.


Les approvisionnements en DAP en provenance de Chine se sont arrêtés au milieu de la guerre en Ukraine qui a entraîné une flambée des prix des nutriments du sol et des matières premières. La Russie est un important producteur de potasse.


Lors du sommet du G20 à Bali, le Premier ministre Narendra Modi a mis en garde contre le fait que la pénurie d'engrais d'aujourd'hui deviendrait la crise alimentaire de demain.


L'Inde souhaite maintenant établir des liens commerciaux et d'investissement avec les pays riches en minéraux par le biais d'accords d'importation et d'investissement pluriannuels qui diversifieront les sources d'approvisionnement et protégeront les agriculteurs des chocs d'approvisionnement.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct