En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.01.2021 à 14 H 00 • Mis à jour le 14.01.2021 à 14 H 00
Par
Régions

Plus de 1 MMDH pour l’aménagement et l’élargissement des rives de l’Oued Martil

Une enveloppe budgétaire d’environ 1,098 milliard de dirhams (MMDH) sera allouée au financement des travaux d’aménagement et d’élargissement des rives de l’Oued Martil au titre de la période 2020-2028. Selon une convention adoptée par le Conseil de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, à l’unanimité de ses membres présents à une session extraordinaire tenue mercredi à Tanger, cette enveloppe financière sera mobilisée en partenariat avec le ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau (366 millions de dirhams -MDH-) et la société d’aménagement de la vallée d’Oued Martil (366 MDH).


Le Conseil de la région contribuera au financement de ces travaux, qui devraient durer 8 ans, à hauteur de 183 MDH, alors que la Direction générale des collectivités locales du ministère de l’Intérieur mobilisera également 183 MDH.


Cette enveloppe budgétaire, qui sera mobilisée progressivement au fur et à mesure de l’avancement des travaux, sera consacrée à l’aménagement des rives de l’Oued Martil et ses affluents sur une longueur de 18,3 km, avec la mise à disposition des fonciers nécessaires à la délimitation du domaine public hydraulique, qui font partie du projet.


Cet accord s’inscrit dans le cadre du projet d’aménagement et de recalibrage de l’Oued Martil, qui a été lancé le Roi Mohammed VI en 2015.


Un comité de coordination et de suivi sera mis en place, sous la direction du Wali de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.


Ce comité sera composé du gouverneur de la province de Tétouan, des présidents des communes de Tétouan et d’Azla, du directeur des équipements hydrauliques au ministère de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, du directeur de l’Agence du bassin hydraulique du Loukkos, et du PDG de la société d’aménagement de la vallée d’Oued Martil.

Par
Revenir au direct