S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
13.04.2024 à 13 H 11 • Mis à jour le 13.04.2024 à 13 H 11 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Inflation

Post-Ramadan : les restaurateurs augmentent les prix des boissons

Comme à l’accoutumée, la fin du mois de ramadan est synonyme de valse des étiquettes notamment en ce qui concerne les boissons de tous types (cafés, eaux minérales, jus et alcools) servis dans les établissements de restauration.


Noureddine Harrak, président de l'Association nationale des propriétaires de cafés et restaurants au Maroc, a déclaré que l'association n'a pris aucune décision d'augmenter les prix des boissons après l'Aïd El-Fitr, contrairement à ce qui a été diffusé sur l'intention des professionnels de négocier une hausse des prix.


Le secteur des cafés, bars et restaurants est soumis à la loi sur la protection de la liberté des prix et de la concurrence, ce qui interdit totalement la fixation des prix, a-t-il affirmé.


Toutefois, la hausse du prix du café a conduit certains professionnels à envisager individuellement une augmentation des prix des boissons, a-t-il expliqué dans une déclaration à la presse. La hausse en tout état de cause concerne tous types de boissons confondus.


Harrak a par ailleurs souligné que l'augmentation des prix d’un ou deux dirhams ne suffirait en aucun cas à compenser les pertes subies par les professionnels du secteur, notamment dans le contexte actuel que traverse le pays caractérisé par une hausse du taux d'inflation et ses répercussions sur le pouvoir d'achat des citoyens, ainsi que sur le secteur touristique en général et sur celui des cafés et restaurants en particulier.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct