En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
18.05.2017 à 10 H 05 • Mis à jour le 18.05.2017 à 10 H 06
Par
Nations Unies

Pour Washington, le Venezuela pourrait basculer comme la Syrie

Les Etats-Unis ont mis en garde mercredi les Nations unies contre le risque que la crise politique au Venezuela ne dégénère en un conflit d’envergure similaire à la situation en Syrie ou au Soudan du Sud.

Au moins 43 personnes ont été tuées ces dernières semaines lors de heurts entre les forces gouvernementales et des opposants au président Nicolas Maduro, critiqué pour sa gestion de la crise économique et politique sévissant dans le pays.

“Ca ne s’améliore pas, ça empire, et nous essayons de dire qu’il est nécessaire que la communauté internationale dise ‘respectez les droits de l’homme de votre population’  ou cela va partir dans une direction vers laquelle nous avons vu tant d’autres partir” , a relevé Nikki Haley, ambassadrice onusienne des Etats-Unis, à des journalistes à l’issue de discussions au Conseil de Sécurité.

Washington avait réclamé ces consultations à huis clos malgré des objections d’autres membres du Conseil qui estimaient que la crise à Caracas ne représentait pas une menace pour la sécurité internationale.

Pour Nikki Haley, la mobilisation des Etats-Unis a vocation à éviter un conflit et à s’assurer que l’instance la plus importante de l’ONU s’intéresse à cette crise.

Caracas, critiquant l’action américaine aux Nations unies, a accusé Washington de se mêler de ses affaires intérieures.

Revenir au direct