En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.04.2021 à 17 H 02 • Mis à jour le 05.04.2021 à 17 H 02
Par
MRE

Préparatifs de l’opération Marhaba : les compagnies maritimes présenteront un plan de flotte

Le gouvernement marocain a commencé les préparatifs pour l’Opération Marhaba, rapporte ce lundi l’agence de presse espagnole EFE. Celle-ci indique, citant un document émis par la direction de la Marine marchande (DMM) auquel elle a eu accès, que la semaine passée, la DMM « a demandé aux compagnies maritimes qui opèrent des lignes entre les deux rives du détroit de Gibraltar de présenter leur “plan de flotte dans le cadre des préparatifs pour la prochaine Opération Marhaba”  ».


Pourtant, aucune décision officielle à propos de l’opération n’a encore été communiquée par les autorités des deux pays, « car ces premières coordinations se déroulent au niveau technique et logistique », nuance EFE citant « deux sources du secteur des transports », ajoutant « qu’au niveau politique, il n’y a toujours pas eu de réunion des instances gouvernementales des deux pays bien qu’il soit vrai que précédemment ces réunions pouvaient avoir lieu à des dates postérieures ».


L’année dernière, durant le mois de juin, l’opération Marhaba 2020 avait été annulée « car nécessitant une préparation assez conséquente qui, à défaut d’avoir été lancée en avril dernier, ne peut l’être le 15 juin », avait justifié le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita. Mais les marocains résidant à l’étranger (MRE) avaient tout de même eu la possibilité de venir au Maroc en empruntant deux lignes maritimes depuis Sète en France, et Gênes en Italie.


Une source au sein d’une compagnie maritime a assuré à EFE être « en capacité logistique » pour mener à bien l’opération, indiquant qu’il n’ont besoin que « d’un signal politique pour commencer à faire embarquer des passagers ». Aujourd’hui, des compagnies assurent la traversée du détroit de Gibraltar, dans le cadre de « voyages de rapatriement », mais la condition imposée par le Maroc est que la traversée doit se faire dans un seul sens, du Maroc vers l’Espagne, et que les navires doivent arriver vides à Tanger.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct