logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
15.02.2023 à 19 H 47 • Mis à jour le 15.02.2023 à 19 H 47 • Temps de lecture : 2 minutes
Par
Consommation

Prix des produits avicoles: Sadiki promet un retour à « des niveaux abordables »

Le ministre de l'Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki, a indiqué, mercredi à Rabat, que les prix des produits avicoles, qui ont augmenté dernièrement, reviendront progressivement à « des niveaux abordables » pour les citoyens.


S'exprimant à l'occasion d'une réunion tenue avec la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole (FISA), M. Sadiki a souligné que les professionnels s'engagent avec les pouvoirs publics à « tout mettre en œuvre pour que les prix reviennent à des niveaux abordables pour les citoyens, particulièrement avant le mois de ramadan ».


A cet égard, le ministre a fait savoir que cette hausse des prix est induite par des aspects conjoncturels, ce qui constitue « une charge sur le pouvoir d'achat des citoyens ».


Il a également affirmé que cette réunion de coordination et de concertation avec la FISA s'inscrit dans le cadre global du suivi des filières de production animale et végétale, notant que lors de cette rencontre, des aspects stratégiques du développement du secteur ont été discutés, dans l'objectif de renforcer sa dynamique et son développement, et dans le souci de consolider « notre sécurité alimentaire, à travers la souveraineté alimentaire ».


De son côté, le Président de la FISA, Youssef Alaoui, a indiqué que cette réunion s'inscrit dans le cadre des concertations permanentes avec le ministère dans une vision de long terme, ajoutant dans ce sens que la Fédération « procèdera à la signature d'un plan d'action avec le ministère pour une durée de 10 ans ». Et de poursuivre que la réunion a été aussi l'occasion de discuter de la conjoncture actuelle, notamment à l'approche du mois de Ramadan, notant que cette hausse constatée des prix résultent de la hausse des prix des matières entrant dans le coût de production.


Dans ce sillage, Alaoui a cité le fourrage, le maïs et le soja dont les prix ont augmenté de 50 à 80 %, ce qui a entrainé une augmentation de 30 % du coût de production.


Il a, en outre, assuré que « les prix reviendront à leur niveau habituel avant le mois de Ramadan » marqué notamment par une forte demande des œufs, notant que les prix de volaille au Maroc demeurent « parmi les plus faibles de la région »


Par ailleurs, le Président de la FISA a souligné que la chaine de production du secteur avicole est en « auto-suffisance », avec une capacité d'export des poussins vers l'Afrique.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct