En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.12.2021 à 14 H 55 • Mis à jour le 03.12.2021 à 14 H 58
Par
Gouvernement

Protection sociale: le décret de la commission interministérielle de suivi publié au Bulletin officiel

Annoncée par le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, la commission interministérielle de suivi a vu ce 29 novembre sa création actée. Un décret signé par le chef du gouvernement, mais aussi le ministre de la Santé et de la Protection sociale et le ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances chargé du Budget, a été publié au Bulletin officiel (BO).


Présidée par le chef du gouvernement, la commission sera composée du Secrétariat général du gouvernement, des représentants des autorités gouvernementales chargées l’Intérieur (Abdelouafi Laftit, des Finances (Nadia Fettah), de la Santé et de la Protection sociale (Khalid Ait Taleb), du ministère délégué auprès du Chef du gouvernement chargé de l’Investissement, de la Convergence et de l’évaluation des Politiques publiques (Mohcine Jazouli), et de l’autorité gouvernementale en charge du budget (Fouzi Lakjaa).


La commission sera notamment chargée de l’application effective de la réforme du système de protection sociale, de coordonner l’intervention des différents acteurs concernés ou d’effectuer un suivi de ladite réforme. La commission devra par ailleurs se réunir au moins une fois chaque trois mois, apprend-on.


Par ailleurs, d’après l’article 6 du décret, on apprend qu’une commission technique sera créée et présidée par Mohcine Jazouli. Cette commission aura pour membres un représentant de chaque ministère sus-mentionné, le directeur de la CNSS et le directeur de l’ANAM. Cette nouvelle commission sera chargée de la partie opérationnelle.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct