S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.06.2021 à 10 H 31 • Mis à jour le 04.06.2021 à 10 H 31 • Temps de lecture : 2 minutes
Par

Rapport CSMD: « un goût d’inachevé » pour le Mouvement Maan

Dans un communiqué diffusé ce 3 juin, le Mouvement Maan réagit au rapport de la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement. Tout en reconnaissant « la qualité technique du travail de la Commission », l'association affirme ce qu'elle « attendait comme un jour historique et un moment de communion nationale comme nous n'en avons pas connu depuis longtemps, aura tout compte fait laissé un goût d'inachevé », peut-on lire.


« La faille est avant tout dans la forme, voire dans la méthode : peut-on imaginer que d'une stratégie qui se veut mobilisatrice, ne se dégage aucun message fort, simple, assimilable par tous et qui constituerait le credo et l'obsession positive de toute une nation pour les deux décennies à venir ? », tranche le Mouvement Maan, pour avancer que « force est de constater que la vision stratégique qui semble se dégager du rapport ne peut malheureusement être résumée qu'en une série de phrases, longue à en diluer le message, savante à en décourager plus d'un... », souligne-t-on.


« Nous déplorons que la démocratie, l'indépendance de la Justice et les Libertés dont la liberté d'expression, n'aient pas été érigées en piliers du Nouveau Modèle de Développement, au même titre que l'éducation ou la santé. Sur ces volets en particulier, la Commission avait l'obligation devant les Marocains et devant l'Histoire de faire preuve de plus d'audace et de moins d'autocensure, d'autant plus que le mandat assigné lui conférait carte blanche pour mener à bien son action », avance-t-on.

On pointe également du doigt « le choix retenu par la Commission de la déconcentration administrative, qui consacre la tutelle de l'Etat sur les territoires et continuera à freiner l'émergence de représentations locales élues, fortes et responsables. La formule "Etat fort - société forte" fait craindre quant à elle que l'orientation exécutive, voire sa dérive autoritaire, catalysée par les contingences de la gestion de la crise sanitaire, ne prenne le dessus sur l'orientation parlementaire ».


« Finalement, face à l'opportunité unique qui a été offerte de construire un imaginaire collectif radieux, nous regrettons que l'approche technocrate ait largement pris le dessus sur les dimensions philosophique et prospective hélas incontournables », conclut le communiqué.


Créé en 2019, le Mouvement Maan est une association de jeunes Marocains aux parcours professionnels et associatifs divers et variés mais animés par un désir commun de démocratie et de pleine citoyenneté. Actuellement, c'est Zakaria Garti, ancien président de Tariq Ibnou Ziad Initiative (TIZI) qui dirige l'association.




©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct