En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.01.2022 à 20 H 43 • Mis à jour le 17.01.2022 à 20 H 43
Par
Energie

Rapport IRENA : le Maroc, potentiel futur acteur mondial de l’hydrogène vert

Dans son rapport publié le 15 janvier intitulé  « Géopolitique de la transformation énergétique : le facteur hydrogène », l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA) affirme que la croissance du marché de l’hydrogène va modifier la géographie du commerce de l’énergie et régionaliser les relations énergétiques. Le rapport suggère que cela se traduira par l’émergence de nouveaux centres d’influence géopolitique construits sur la production et l’utilisation de l’hydrogène, remplaçant les relations développées dans le déploiement du pétrole et du gaz.


Poussé par les inquiétudes quant à l’urgence de lutter contre le changement climatique et les engagements des pays dans ce sens, le rapport de l’IRENA a estimé que l’hydrogène représentera jusqu’à 12 % du commerce mondial de l’énergie d’ici 2050, ce qui représente une opportunité remarquable dans le secteur de l’énergie.


Plus de 30 pays et régions planifient déjà activement l’avenir de l’hydrogène et d’ici 2030, l’IRENA estime que 30 % de l’hydrogène pourrait faire l’objet d’un commerce transfrontalier, soit plus que le commerce transfrontalier actuel de gaz naturel.


Alors que des pays comme le Maroc, la Namibie et le Chili sont aujourd’hui des importateurs nets d’énergie, ils sont en passe de devenir des exportateurs d’hydrogène vert. En 2019, rappelle l’IRENA,  le Maroc a mis sur pied une Commission nationale de l’hydrogène, puis a tracé une feuille de route sur l’hydrogène vert en 2021.


Le pays envisage d’ici 2030 un marché local de 4 térawattheures (TWH) ainsi qu’un marché d’exportation de 10 TWH, ce qui nécessiterait la mise en place d’un grand système d’approvisionnement en hydrogène, et permettrait la création de plus de 15 000 emplois, directs et indirects, souligne le rapport de l’IRENA.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct