S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
30.11.2023 à 11 H 45 • Mis à jour le 30.11.2023 à 11 H 45 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Législation

Réforme de la Moudawana: l’envoi des mémorandums désormais possible par voie électronique

Après un mois de consultations d’auditions avec les institutions, les organisations de la société civile et les partis politiques, l’Instance chargée de la révision du Code de la famille commencera à recevoir par voie électronique les propositions et mémorandums sur la réforme en cours de la Moudawana, apprend-on d’un communiqué.


L’Instance invite ainsi institutions, associations, organisations politiques, syndicales et associatives, ainsi que toute formations intéressées et impliquées dans les questions liées aux femmes, à la famille et à l'enfance à envoyer leurs contributions sur son adresse mail officielle : [email protected].  Cette initiative vient en application de l'approche participative élargie, préconisée par le message royal adressé au Chef du gouvernement concernant la révision du Code de la famille.


Cette étape vise à élargir le cercle des contributeurs à ce projet sociétal « qui concerne tous les Marocains, mais dont certains, pour des raisons objectives, n'ont pas pu être entendus directement », explique la même source.


Pour consolider davantage cette approche, l’Instance mettra aussi prochainement à la disposition du public un site web consacré à ses travaux. Ainsi, l’ensemble des citoyens pourront consulter les données, les documents, les images et les communiqués relatifs à cette réforme « majeure ». L’objectif étant de permettre à tous de suivre l’évolution de ce chantier.


Pour rappel, les consultations élargies se poursuivent depuis le début du mois de novembre. Durant ce mois, l'Instance chargée de la révision du Code de la famille a entendu les institutions constitutionnelles, diverses  associations, collectifs et coordinations de différentes appartenances et affiliations, mais aussi les partis politiques  afin de leur permettre de partager leurs propositions et leurs visions sur la réforme de la Moudawana.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct