En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
27.03.2019 à 18 H 54 • Mis à jour le 27.03.2019 à 18 H 54
Par
Médias

RSF dénonce la condamnation de quatre journalistes marocains

Pour avoir publié des débats d’une commission d’enquête parlementaire consacrés au déficit de la Caisse marocaine des retraites (CMR), quatre journalistes ont été condamnés ce mercredi 27 mars par le Tribunal de première instance de Rabat à 6 mois de prison avec sursis. C’est sur la base d’une plainte du président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchemach, que les journalistes de Al Massae, Akhbar Alyaoum et de Al Jarida24 ont été poursuivis par la justice.


Une condamnation rapidement dénoncée par Reporters sans frontières (RSF) qui déclare que « condamner des journalistes qui n’ont fait qu’informer à des peines de prison est totalement injustifiée », selon un communiqué publié ce mercredi. Rappelant le classement du Maroc en matière de liberté de la presse durant l’année 2018, et qui se situe à la 135ème place sur 180 pays, RSF précise que « le verdict est infondé, puisqu’il se base sur une loi spécifique au fonctionnement de la Chambre des conseillers qui criminalise la publication d’informations sur le travail des commissions ».


Reporters sans frontières conclut en rappelant que « le Maroc s’est doté en 2016 d’un nouveau code de la presse qui ne prévoit plus de peines de prison pour les journalistes »

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct