S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
04.05.2022 à 07 H 13 • Mis à jour le 04.05.2022 à 09 H 20 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Joint-venture

Sanlam et Allianz s’allient pour créer un géant africain de l’assurance

L’assureur sud-africain Sanlam (qui avait racheté Saham Assurances au Maroc) a révélé ce 4 mai avoir conclu un accord pour fusionner ses activités panafricaines hors Afrique du Sud avec l’Allemand Allianz, créant ainsi un géant continental du secteur.


Selon un communiqué diffusé à la Bourse de Johannesburg, les activités concernées incluent l'assurance, mais aussi les services d'investissement.


L'année dernière, Sanlam a révélé qu'elle explorait des « alternatives stratégiques » avec Allianz.


Le groupe opérera dans 29 pays. La valeur totale des fonds propres de la nouvelle joint-venture d'assurance créée est estimée à plus de 2,1 milliards de dollars, ont déclaré les sociétés.


Il créera « la plus grande entité panafricaine de services financiers non bancaires sur le continent », ont-elles précisé.


Allianz réalise une petite partie de ses revenus globaux en Afrique mais cherche à s'étendre.


L’Allemand va détenir ainsi une participation initiale de 40 % dans la joint-venture qui sera créée, et le groupe allemand pourra la porter jusqu'à un maximum de 49 %.


Avec une participation initiale de 60 %, Sanlam consolidera sa place de premier assureur en Afrique. Cependant, cette fusion n'implique pas les activités sud-africaines qui sont de loin les plus importantes, ainsi que les filiales en Namibie, et la compagnie panafricaine de réassurance Continental Re acquise suite au rachat du groupe Saham.


Sanlam et Allianz sont tous deux présents au Maroc et devront donc fusionner après l’approbation des autorités de régulation.


Sanlam et Allianz assureront une rotation biennale à la présidence de la Joint-Venture. Le CEO de la nouvelle entité sera nommé ultérieurement. L'accord est soumis à des conditions suspensives, y compris mais sans s’y limiter, les approbations des autorités de la concurrence, des autorités de régulation du secteur des assurances, des autorités des marchés des capitaux, et toutes autres conditions habituelles que Sanlam et/ou Allianz seraient tenues de remplir pour chaque juridiction

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct