S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.01.2023 à 09 H 43 • Mis à jour le 23.01.2023 à 09 H 43 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Espace

Sécurité spatiale: une startup française installera sa station d’observation à Oukaïmeden

Installée à Toulouse et Paris, la startup française Share My Space se spécialise dans la sécurité spatiale, en détectant les milliers d'objets en orbite et afin d'éviter leurs collisions.


D'après les estimations de l'agence spatiale européenne (ESA), il en existerait plus de 36 000, si on venait à compter que ceux dont la taille dépasse les 10 centimètres.


Créée en 2017, Share My Space a été récemment sélectionnée par le plan d'investissement France 2030 dans le domaine spatial. Parmi les technologies que cette équipe française a breveté, on retrouve le MTOS, une forte de station d'observation multitéléscope.


Actuellement, la société dispose de deux stations MTOS en France. Une troisième devrait être installée au Maroc, durant ce mois de février, apprend-on. Il s'agira plus précisément de la loger à Oukaïmeden. Au total, on vise six stations MTOS opérationnelles.


Pour ses projets au Maroc, une équipe de Share My Space s'est déjà rendue sur place. Une visite a été organisée fin de décembre dernier, pour une mission de repérage avant d'installer la station MTOS. « Au cours de leur voyage de 3 jours à Oukaïmeden, une petite ville dans les montagnes de l'Atlas près de Marrakech, nos deux collègues aventuriers ont pu visiter l'emplacement de notre prochaine station MTOS », a annoncé la startup.


« Ce voyage a été une belle opportunité de rencontrer physiquement nos partenaires marocains d'Atlaskies et de nous projeter dans leurs installations exceptionnelles dédiées à l'opération astronomique à distance à 2750m d'altitude dans les montagnes de l'Atlas », fait-on par ailleurs savoir.


Pour rappel, Oukaïmeden dispose déjà d'un observatoire astronomique, abritant le téléscope TRAPPIST-Nord, jumeau de TRAPPIST-Sud qu'on retrouve en Chili.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct