logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
16.09.2022 à 15 H 44 • Mis à jour le 16.09.2022 à 15 H 44 • Temps de lecture : 3 minutes
Par
Logement

Sous la présidence d’Akhannouch, coup d’envoi du Dialogue national de l’urbanisme et de l’habitat

Le Dialogue national de l'urbanisme et de l’habitat a été lancé, vendredi à Rabat, dans le but d’échanger autour des problèmes liés à l'urbanisme et à l'offre de logement et de formuler des recommandations pratiques et des propositions réalisables.


Le lancement de cet événement s'est déroulé lors d'une cérémonie présidée par le Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, en présence notamment du ministre de l'Intérieur, Abdelouafi Laftit, de la ministre de l'Aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville, Fatima Ezzahra El Mansouri, ainsi que d'autres membres du gouvernement, de responsables d'institutions constitutionnelles et publiques et de représentants des organes élus et professionnels.


Lancé à l'initiative du ministère de l'Aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville, cet événement national vise à engager une réflexion en profondeur avec tous les acteurs institutionnels qui contribuent à produire l'espace urbain et rural, pour explorer les voies et moyens afin d'opérer une transition significative vers un nouveau modèle de fabriquer la ville, de faire les territoires, de produire des espaces de vie décents et accessibles, le tout basé sur une approche territoriale, lit-on dans une note de cadrage distribuée à l’occasion.


Pour réussir cette transition, selon la même note, l’ensemble des acteurs institutionnels concernés, à savoir les départements ministériels, les autorités régionales et locales, les collectivités territoriales et la société civile, sont appelés à se mobiliser pour contribuer à repenser l’urbanisme et l’habitat pour les prochaines années.


Il s’agira de promouvoir des systèmes de planification territoriale et de production d’espaces de vie plus intelligents, plus innovants, plus participatifs, centrés sur la promotion des investissements productifs, l’inclusion sociale, la durabilité, la résilience et construits autour d’une vision prospective commune avec l’adhésion des élus, des autorités régionales et locales, des investisseurs, des habitants et où chacun puisse y trouver sa place et y inscrire son action.


Ce Dialogue, qui sera prolongé au niveau des 12 régions du Royaume à partir du 21 septembre, portera sur quatre points essentiels qui seront débattus lors d’ateliers thématiques, animés par des experts de renommée.


Le premier atelier s’intéressera à la planification et à la gouvernance, à travers un système de planification territoriale rénovée à géométrie variable qui prend en considération les différents contextes et échelles, associé à une gouvernance intégrée des territoires, multi-échelle et multi-niveau appropriée.


L’offre en logement constitue le deuxième point de ce Dialogue, en tant que facteur de promotion sociale et économique majeur pour le Maroc, indique le document, soulignant qu’un nouveau mode de « produire » et « d’habiter » est nécessaire pour intégrer les principes apportés par le nouveau modèle de développement, en plus d’une offre variée, diversifiée et territorialisée répondant aux besoins de toutes les catégories sociales.


Ce Dialogue national se penchera également sur une stratégie de développement intégrée du monde rural visant la cohérence et le renforcement du lien de complémentarité et de solidarité entre les territoires urbains et ruraux, la réduction des disparités et des vulnérabilités, la valorisation des territoires ruraux et la promotion de l’inclusion économique et sociale.


Les échanges et le débat, dans le quatrième atelier, porteront autour des grands défis en lien avec le cadre bâti et permettront d’enrichir et d’alimenter la réflexion sur les voies de réformes nécessaires afin de développer une approche holistique d’intervention au niveau du cadre bâti, centrée sur le bien-être du citoyen et la qualité du cadre de vie.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct