S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
24.06.2024 à 15 H 13 • Mis à jour le 24.06.2024 à 15 H 13 • Temps de lecture : 1 minutes
Par et
Solidarité

Sur ordre de Mohammed VI, le Maroc envoie 40 tonnes d’aide médicale à Gaza

Le Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, a donné ses instructions pour déployer une opération humanitaire d’aide médicale, destinée à la population palestinienne de Gaza, indique le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.


Cette aide ordonnée par le Roi est composée de 40 tonnes de produits médicaux contenant, notamment, des dispositifs pour la prise en charge des brûlures, et des urgences chirurgicales et traumatologiques, ainsi que des médicaments de première nécessité, souligne le ministère dans un communiqué, ajoutant que ces produits médicaux concernent aussi bien les adultes que les enfants en bas âge. Une grande partie de cette aide, note la même source, est prise en charge par Mohammed VI, qui a mobilisé ses deniers personnels à cet effet.


Dans la soirée du dimanche au lundi des C-130 ont ainsi été aperçus en route de la base militaire de Kénitra vers Israël, selon des sources consultées par Le Desk. L’aide marocaine sera ensuite acheminée à travers le même itinéraire terrestre inédit emprunté lors de l’opération d’aide alimentaire déployée au mois de Ramadan dernier, précise le communiqué.



Selon le communiqué du ministère des Affaires étrangères, ces opérations humanitaires de grande envergure au profit des populations palestiniennes viennent confirmer l’engagement effectif et la sollicitude constante du Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, président du Comité Al Qods, en faveur de la Cause Palestinienne.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct