En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.03.2017 à 11 H 50 • Mis à jour le 17.03.2017 à 15 H 27
Par

Syrie: Washington reconnait avoir frappé une mosquée sans l’intention de la viser

syrie-us

Les forces armées américaines ont reconnu jeudi avoir effectué une frappe dans le nord de la Syrie, contre Al-Qaïda. Mais elles nient avoir délibérément visé la mosquée où au moins 42 personnes ont perdu la vie dans la province d’Alep selon une ONG syrienne. “Nous n’avons pas visé une mosquée, mais le bâtiment que nous avons ciblé, là où avait lieu le rassemblement (d’Al-Qaïda), se trouve à environ 15 mètres d’une mosquée qui est toujours debout” , a plaidé jeudi soir le colonel John J. Thomas, porte-parole du Centcom, le commandement des forces américaines au Moyen-Orient, en précisant qu’ils allaient “enquêter sur les allégations selon lesquelles cette frappe aurait fait des victimes civiles” . Selon un communiqué préalable du Centcom, “les forces américaines ont effectué une frappe aérienne sur un rassemblement d’Al-Qaïda en Syrie, le 16 mars, dans la province d’Idlib, tuant plusieurs terroristes” .Le porte-parole du Centcom a ensuite déclaré que la location précise de la frappe n’était pas claire, mais qu’il s’agissait bien de la même frappe que celle qui aurait touché la mosquée du village d’Al-Jineh, dans la province voisine d’Alep.

Revenir au direct