En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
08.11.2016 à 15 H 24 • Mis à jour le 08.11.2016 à 15 H 24
Par
Data

TAFRA publie la base de données des législatives de 2002 à 2016

Près de trois semaines après la tenue du scrutin législatif du 6 octobre dernier, le Ministère de l’Intérieur a mis en ligne les résultats électoraux sur le site www.elections.ma. Considérant les articles 11 et 27 de la Constitution, ainsi que les dispositions de l’alinéa 2 de l’article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques tel que ratifié par le Maroc, nous saluons cette initiative du Ministère. « En effet, la publication de ces informations d’intérêt public s’inscrit dans la mise en œuvre de la Constitution, dans le respect des engagements internationaux du Maroc et répond aux revendications des acteurs politiques et de la société civile. Cependant, nous souhaitons attirer l’attention sur les limites de données mises en ligne par le Ministère, il s’agit notamment : De l’absence des chiffres relatifs au corps électoral. Les nombres d’inscrit(e)s, les nombres de votant(e)s et les nombre de bulletins annulés par circonscription ne sont pas disponibles  de l’absence de résultats officiels des listes nationales  du format de publication des données publiées, présentées sur une plateforme qui ne permet pas un traitement aisé. Cela fut également le cas pour les résultats du scrutin communal et régional de 2015 », écrit l’association dans un communiqué. Pour pallier à cette limite en contribuant de façon constructive au débat public, l’association TAFRA met en ligne les résultats des élections législatives de 2002 à 2016. « Fruit d’un long travail de recherche et de compilation, ces données restent cependant incomplètes en l’absence de sources officielles accessibles », précise-t-elle néanmoins. Ces chiffres sont téléchargeables en format Excel, incluant un fichier détaillant les lacunes identifiées pour chaque série sur le site de l’association.

Par
Revenir au direct