En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
19.09.2017 à 15 H 59 • Mis à jour le 19.09.2017 à 21 H 07
Par
Datacenter

Témara: 1ère plate-forme de cloud computing en Afrique francophone

Un Datacenter, la première plate-forme Cloud Computing en Afrique francophone construite sur un site 100 pc marocain, a été inauguré mardi à Temara.

Ce projet, initié et financé en partenariat avec l’agence nationale de promotion des petites et moyennes entreprises (PME) dans le cadre du programme IMTIAZ, est la première réalisation du groupe MEDASYS, dans le cadre de sa stratégie de développement portant sur la création de Datacenters au Maroc et en Afrique.

Ce projet inauguré en présence du secrétaire d’Etat chargé de l’investissement, Othmane El Ferdaous, symbolise le couronnement des 20 ans d’expertise et de savoir-faire des ingénieurs marocains du groupe Medasys, qui ont œuvré pour la réalisation d’un Datacenter conçu selon les standards internationaux en matière de sécurité et de disponibilité et répondant aux besoins des entreprises marocaines publiques et privées.

Selon un document du groupe, le projet constituera un noyau d’un écosystème technologique à fort impact économique, du fait qu’il sera la plate-forme de production des services managés transverses pour les TPME, les grandes entreprises, les administrations publiques et les auto-entrepreneurs, via une transformation digitale qui sera un levier pour l’émergence et l’inclusion numérique d’une génération de PME à forte valeur ajoutée.

Dans une déclaration à la MAP, El Ferdaous a précisé que ce projet coutera à l’Etat 370 millions de dirhams, qualifiant le projet de “réalisation majeure”  au niveau de la souveraineté technologique du Maroc.

Ferdaous a affirmé que l’accord signé ce mardi avec des investisseurs britanniques, d’un montant de 800 millions de dhs, renforcera la capacité compétitive des auto-entrepreneurs et moyennes et petites entreprises.

Il a considéré que ces deux importants projets s’inscrivent dans le cadre de la stratégie numérique du Maroc, qui vise à faire du Royaume une plate-forme continentale et une passerelle entre l’Afrique et l’Europe.

En mettant l’expérience des ingénieurs marocains qui ont œuvré à la conception de ce centre de données, El Ferdaous a affirmé que sa mise en place participe à l’émergence d’un écosystème technologique performant au Maroc, durablement appuyé par le Plan Maroc Digital 2020, qui vise à faire du Royaume un des trois pays les plus performants de la zone MENA en matière d’infrastructures et d’environnement d’affaires en technologies d’information.

De son côté, le directeur général de Maroc Datacenter, Mohamed Benmira a souligné que le centre, qui fournira des services assurés au niveau sécuritaire, constitue un premier pas pour le développement numérique, puisque le Maroc prévoit la création de plusieurs centres de données au Maroc et en Afrique.

“Notre ambition est de contribuer à l’avancée et au rayonnement technologique de notre pays en Afrique et dans le monde, à travers son positionnement en tant que hub technologique régional” , a-t-il ajouté.
Quant au directeur du groupe britannique Zicom, leader dans la construction et l’exploitation de datacenters, il a indiqué que l’accord vise la création d’une joint-venture pour la mise en place d’un Morocco international Geteway Datacenter.

Revenir au direct