En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.12.2021 à 12 H 11 • Mis à jour le 21.12.2021 à 12 H 15
Par
Marchés

TGCC annonce avoir clôturé avec succès son introduction en bourse

Dans un communiqué diffusé ce mardi, TGCC (Travaux Généraux de Construction de Casablanca) annonce la clôture avec succès son introduction en bourse d’un montant de 600 millions de dirhams (MDH).


« L’introduction en bourse, souscrite plus de 22 fois, marque une étape importante de l’histoire de la société », affirme-t-on, ajoutant qu’ « elle s’inscrit dans la stratégie du management qui a pour objectif, entre autres, de financer les projets de développement futurs au Maroc et en Afrique subsaharienne et d’accroître la notoriété de la société et sa proximité auprès de ses partenaires et du grand public », indique-t-on.


Plus de 11 800 investisseurs, dont des investisseurs, institutionnels, personnes physiques et morales, ont témoigné leur confiance à TGCC, relève-t-on.


Parmi les principales caractéristiques de l’introduction en bourse, on note l’augmentation de capital social de 2 205 890 actions et la cession de 2 205 890 actions. Le nombre d’actions offertes est de 4 411 780, avec un prix d’action fixé à 136 dirhams. Le montant global de la souscription est donc de  600 002 090.


Au sujet des résultats définitifs, on annonce que le montant souscrit en dirhams est de 13 431 383 528, tandis que les actions demandées sont au nombre de 98 760 173, avec 4 411 789 actions attribuées. Ce qui représentant un taux de satisfaction de la demande de 4,5 %. (0,25 % pour les institutionnels, 3,23 pour les personnes morales et 18,36 pour les personnes physiques).


Ces actions attribuées sont de 164 977 pour les institutionnels, de 157 091 pour les personnes morales et de 4 089 712 pour les personnes physiques.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct