logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.08.2022 à 17 H 35 • Mis à jour le 28.08.2022 à 17 H 41 • Temps de lecture : 1 minutes
Par et
Diplomatie

Ticad 8 : La Guinée équatoriale regrette l’absence du Maroc, « un pays d’une importance particulière »

La Guinée équatoriale a regretté, dimanche, l'absence du Maroc de la 8ème conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD 8).


« Nous regrettons l'absence du Royaume de Maroc, un pays d'une importance particulière, de la TICAD », a souligné le ministre équato-guinéen des Affaires étrangères, Simeón Oypno Esono Angue lors d'une séance plénière sur paix et sécurité dans le cadre de cette conférence.


Il a appelé dans ce sens à trouver une solution durable à ce problème.


Le Maroc a décidé de ne pas participer au 8ème Sommet de la TICAD et de rappeler immédiatement en consultation son ambassadeur installé à Tunis, « suite à l’attitude de ce pays dans le cadre du processus du forum de coopération Japon-Afrique qui vient confirmer de manière flagrante son hostilité à l’égard du Royaume ».


Samedi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a indiqué que le communiqué publié vendredi soir par le ministère tunisien des Affaires étrangères « contient de nombreuses approximations et contrevérités ».


Et de souligner l'importance de respecter les règles et les procédures relatives à l'invitation des personnes et délégations, établies conjointement avec le Japon, appelant à se conformer aux décisions de l'Union africaine relatives au format de la participation dans des rencontres de partenariat.


D'autres pays ont pris des positions similaires : le Burundi, le Liberia ainsi que le Sénégal, tandis que la Guinée-Bissau a annoncé quitter la Conférence internationale.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par et
Revenir au direct