logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
13.11.2022 à 02 H 10 • Mis à jour le 13.11.2022 à 02 H 26 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Proxénétisme

Un Marocain arrêté à Kiev pour tentative d’exploitation sexuelle d’Ukrainiennes à Marrakech

Trois ukrainiens et un ressortissant marocain accusés de proxénétisme et de traite d’êtres humains ont été arrêtés à Kiev. Ils avaient proposé à des jeunes femmes de se prostituer à des hommes d'affaires lors de parties fines organisées à Marrakech sous couvert de travailler dans le secteur du mannequinat via une agence fictive installée au Maroc.


« Les suspects recherchaient des femmes attirantes parmi d'anciennes participantes à des concours de beauté, des animatrices de talk-shows télévisés populaires et des blogueuses Instagram », a déclaré le bureau du procureur de la capitale ukrainienne cité par la presse locale.


Il y avait une répartition claire des responsabilités entre les hommes de ce réseau : l'un d'eux était chargé de la délivrance des visas, les deux autres, dont le Marocain devaient organiser le déplacement des jeunes femmes à travers la frontière pour ensuite les conduire au Maroc via l'Espagne.


Deux des suspects ont été démasqués lors d'une tentative de faire sortir clandestinement 20 femmes du pays. Tous ont été informés qu’ils seraient poursuivis pour traite d’êtres humains. Ils risquent jusqu'à 12 ans de prison avec possibilité de confiscation de leurs biens.


La police ukrainienne a opéré des perquisitions dans les lieux où résident les présumés coupables avant de saisir des ordinateurs, des portables, des sommes d’argent et plus de 60 cartes bancaires. Elle a précisé que les trafiquants d’êtres humains présumés piégeaient leurs victimes vulnérables ayant fui l’invasion de leur pays par les forces russes en les convainquant de travailler dans la prostitution en contrepartie d’un loyer, d’une prise en charge de subsistance alimentaire et d’une faible rémunération.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct