En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
22.11.2018 à 19 H 52 • Mis à jour le 22.11.2018 à 19 H 52
Par
Casablanca

Un mois de prison avec sursis pour les deux musiciens de rue

Le verdict est tombé dans l’affaire des deux musiciens de rue de Casablanca. Selon leur avocat, Youssef Chehbi, les deux jeunes de 25 et 28 ans ont écopé d’une peine de prison d’un mois avec sursis.

La peine s’avère être relativement clémente par rapport à ce que prévoit le code pénal en cas de violences et d’outrage à l’encontre de fonctionnaires dans l’exercice de leur fonction. Cela s’expliquerait par le retrait de la plainte engagée par les autorités locales, dont l’issue a été négociée par la défense avec l’assentiment du juge.


Pour rappel, Mehdi Chataoui et Badr Mouataz, habitués à se produire Place des Nations Unies, avaient été interdits d’exercer dans la rue par les autorités locales depuis le mois dernier. Ils ont été arrêtés par les forces de l’ordre le 13 novembre suite à des « altercations violentes » lors de la saisie de leur matériel en application de l’ordonnance du wali.

Revenir au direct