logo du site ledesk
En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.09.2022 à 23 H 10 • Mis à jour le 23.09.2022 à 23 H 12 • Temps de lecture : 1 minutes
Par
Abus

Un prédateur sexuel britannique basé en Irak a approché des enfants au Maroc

Un Britannique, directeur d'une école internationale en Irak a été emprisonné après avoir préparé et tenté d'exploiter sexuellement des enfants du monde entier en utilisant les réseaux sociaux.


Nicholas Clayton, 38 ans, exerçait au Kurdistan irakien lorsqu'il a utilisé Facebook Messenger pour contacter des enfants âgés de 10 ans et plus dans plusieurs pays, dont le Maroc, leur demandant des photos intimes.


Après avoir reçu des informations selon lesquelles un garçon de 13 ans originaire du Cambodge avait été contacté sur Facebook Messenger par un homme qui avait demandé des photos de son torse nu, les enquêteurs de la National Crime Agency ont identifié Clayton comme l'auteur.


Il s'était ensuite arrangé pour payer le voyage du garçon en Malaisie afin qu'ils puissent se rencontrer.


Clayton a été arrêté par des agents de la NCA à son retour au Royaume-Uni. Pour atténuer le risque potentiel de récidive, les agents de la NCA ont obtenu avec succès une ordonnance du tribunal sur les risques sexuels, qui lui interdisait de voyager dans le monde pendant que l'enquête se poursuivait.


Les enquêteurs ont ensuite obtenu d'autres messages des plateformes de médias sociaux, qui montraient que Clayton avait été en communication avec des centaines de garçons âgés de 10 ans à la fin de l'adolescence à travers le monde sur une période de seulement trois mois.


Des discussions ont été trouvées avec des victimes au Maroc, aux Philippines, au Sri Lanka, à Singapour, en Thaïlande, en Indonésie, en Irak, et en Turquie, entre autres.


Clayton a comparu devant le tribunal de première instance de Liverpool le 23 août, où il a plaidé coupable à trois chefs d'accusation de communication sexuelle avec un enfant de moins de 16 ans et à un chef d'accusation d'incitation à l'exploitation sexuelle d'un enfant.


Il a été condamné mardi 20 septembre par la Crown Court de Liverpool à 20 mois d'emprisonnement et a fait l'objet d'une ordonnance de prévention des atteintes sexuelles pendant 15 ans.


La police britannique a décrit le comportement de Clayton comme « persistant, répulsif et insidieux ».

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Par
Revenir au direct