En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
16.04.2021 à 18 H 56 • Mis à jour le 16.04.2021 à 19 H 22
Par
Droits

Un sit-in en soutien à Omar Radi et Soulaiman Raissouni dispersé à Rabat

Un sit-in de protestation en soutien aux journalistes Omar Radi et Soulaiman Raissouni a été dispersé par les forces de l’ordre ce vendredi à Rabat. Plusieurs personnalités de la sphère militante ont répondu présent à la manifestation, telles que le journaliste et historien Mâati Monjib – récemment libéré et en attente de son procès pour « blanchiment de capitaux » -, l’ex-présidente de l’Association marocaine des droits humains (AMDH) Khadija Riyadi ou encore le leader d’Al Adl Wal Ihsane, Hassan Bennajeh.


Il y a neuf jours, Raissouni et Radi ont tous les deux décidé d’entamer une grève de la faim afin de protester contre leur détention arbitraire et le refus de leur accorder la liberté conditionnelle.


Soulaiman Raissouni avait par ailleurs entamé une grève de la soif pendant quelques jours, pour dénoncer la fouille opérée dans sa cellule. De son côté, l’administration pénitentiaire affirme que cette fouille rentre dans le cadre des procédures adoptées lorsqu’un détenu annonce commencer une grève de la faim. Ce vendredi, une demande de mise en liberté provisoire a été refusée par la justice au rédacteur en chef du quotidien Akhbar Al Yaoum, aujourd’hui disparu, pour la cinquième fois depuis son arrestation. Son audience est reportée jusqu’au 18 mai.

Par
Revenir au direct