En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.02.2019 à 15 H 25 • Mis à jour le 21.02.2019 à 03 H 30
Par
Education

Une manifestation d’enseignants contractuels violemment réprimée à Rabat

Plusieurs personnes ont été blessées mercredi à Rabat lors de l’intervention de la police contre une grande manifestation d’enseignants du secteur public, a constaté l’AFP.


Des milliers d’enseignants du secteur public ont participé à ce rassemblement organisé dans le centre de la capitale, selon la même source.


« Non au démantèlement de l’école publique », « non aux contrats à durée déterminée dans l’enseignement », pouvait-on lire sur des banderoles et des pancartes déployées par ces milliers d’enseignants qui protestent contre les CDD en vigueur depuis 2016 dans l’éducation nationale.


Des manifestants ont aussi scandé des slogans antisystème, alors que ce rassemblement coïncidait avec la date anniversaire du mouvement pro-démocratie du 20-Février, né en 2011 durant le Printemps arabe.


A l’aide d’un canon à eau et de matraques, les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser les protestataires lorsque ces derniers ont voulu emprunter une avenue longeant le palais royal, ce qui n’était pas prévu dans le circuit annoncé aux autorités.


Des dizaines de personnes, légèrement blessées, ont été évacuées par ambulances, et des accrochages ont eu lieu entre manifestants et policiers, selon les journalistes de l’AFP.


Les principaux syndicats marocains avaient annoncé soutenir la marche des enseignants et appelé à une grève générale dans le secteur public.


La grève générale a rencontré une « large adhésion », selon un responsable de la Confédération démocratique du travail (CDT) joint par l’AFP, qui n’a toutefois pas pu fournir de taux de participation.

Par
Revenir au direct