En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
26.02.2021 à 17 H 21 • Mis à jour le 26.02.2021 à 17 H 21
Par
Marine marchande

United Seaways reliera directement le Maroc au Royaume-Uni pour éviter les effets du Brexit

Une nouvelle route de navigation directe devrait s’ouvrir entre le Maroc et le Royaume-Uni dans le but d’aider les produits marocains à contourner les frictions frontalières post-Brexit sur les marchandises arrivant via l’Europe, rapporte The Grocer.


Le service sera géré par United Seaways et promet de réduire les temps de trajet des marchandises marocaines de plus de six jours par route à moins de trois.


Alors qu’il se concentrera initialement sur la fourniture d’une route alternative aux camions qui voyagent déjà au Royaume-Uni via l’Europe, United Seaways a déclaré qu’il espérait encourager les importateurs britanniques à s’approvisionner de plus en plus en Afrique du Nord.


L’itinéraire hebdomadaire RoRo fonctionnera entre Tanger et Poole sans arrêts supplémentaires.


Le directeur général de United Seaways, Zeyd Fassi Fehri, a déclaré que le service créerait une « alternative durable et environnementale » lors de son lancement dans les mois à venir.


« La rapidité et l’efficacité du navire garantissent une durée de conservation plus longue pour les produits frais, tandis que la réduction de la congestion routière, des péages et des procédures d’importation supplémentaires qui ont eu lieu depuis le Brexit apporte une valeur ajoutée », a-t-il ajouté.


United Seaways a affirmé que le service serait « à un prix compétitif » par rapport à la route terrestre, bien que le navire revienne probablement vide au Maroc au moins pour commencer.


Les fruits et légumes constituent la majorité des exportations marocaines vers le Royaume-Uni, bien qu’ils ne représentent qu’une petite fraction de ceux de l’UE. Les importateurs britanniques ont acheté pour 180 millions de livres de produits frais au Maroc l’année dernière, contre près de 1,8 milliard de livres pour la seule Espagne.


Cependant, les contrôles complets aux frontières des importations de l’UE qui devraient commencer en juillet menacent de « provoquer un niveau de perturbation que l’industrie n’a pas connu depuis des générations », a déclaré Nigel Jenney, PDG de Fresh Produce Consortium.


Il a salué le nouveau service, ajoutant : « Toute solution qui rend les importations plus efficaces ou facilite les échanges avec d’autres pays, pourrait bien être une excellente occasion d’aider le Royaume-Uni à s’approvisionner en produits frais du monde entier. »

Par
Revenir au direct