En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
30.05.2018 à 15 H 41 • Mis à jour le 30.05.2018 à 15 H 42
Par
Maroc-Espagne

« Violées de la Huelva »: le consulat du Maroc à Séville contredit le ministère de Yatim

Une source autorisée au consulat du Maroc à Séville a confirmé à Yabiladi que des saisonnières marocaines enrôlées dans les exploitations de la région de la Huelva ont « bel et bien déposé des plaintes pour agressions sexuelles présumées et abus ».


« Ces femmes nous ont contactés après avoir déposé leurs plaintes auprès des autorités espagnoles », atteste la source consulaire. « Une affirmation qui met à nu les certitudes du ministère du Travail et de l’insertion professionnelle », écrit le site d’information qui revient sur les péripéties de cette affaire dévoilée par BuzzFeed News et Correctiv et qui avait donné lieu à des dénégations appuyées du département de Mohamed Yatim.


le Directeur général par intérim de l’ANAPEC et secrétaire général du ministère du Travail et de l’insertion professionnelle, Noureddine Benkhalil avait pourtant déclaré à Yabiladi que « ce ne sont pas les scoops et l’intox qui vont faire vivre les Marocains et les Marocaines ».


Alerté par la presse sur le sort des ouvrières agricoles ayant témoigné sur des faits d’agressions sexuelles (viols répétés et harcèlements ), le ministère de l’Emploi avait dans la précipitation catégoriquement nié, et par deux fois, des faits d’esclavage sexuel pourtant documentés. En Espagne cependant, l’affaire avait pris une tournure judiciaire avec l’interpellation d’un suspect de 47 ans, comme l’ont rapportés plusieurs médias ibères.

Par
Revenir au direct