En continu
Les dernières informations en temps réel

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
10.08.2020 à 21 H 34 • Mis à jour le 10.08.2020 à 21 H 47
Par
Maroc-Espagne

Vu sur un yacht aux abords de Sebta, Mohammed VI froisse Vox

À bord de son yacht Lalla Khaddouj, Mohammed VI fait ce 10 août les choux gras de la presse espagnole, spécifiquement celle de l’enclave espagnole Sebta, comme rapporté par Yabiladi, citant notamment El Faro de Ceuta. La raison, une vidéo qui circule depuis ce début de semaine où on peut voir des Marocains filmer, de loin, un yacht ayant tout l’air d’être celui de Mohammed VI.




D’après une déclaration de Salvadora Mateos, déléguée du gouvernement à l’enclave, la police nationale espagnole serait en train d’examiner le contenu de la vidéo afin de déterminer la date mais aussi l’identité des personnes filmées. De son côté, Goud, citant des sources, affirme qu’il s’agit bel et bien de Mohammed VI qu’on voit faire un signe de la main aux Marocains qui filment. De plus, contrairement aux suspicions, la vidéo est bien récente et daterait de la semaine dernière, affirme-t-on.


L’affaire serait d’autant plus sensible que des voix au sein de Vox, parti d’extrême droite espagnol et friand des questions de souveraineté, n’ont pas hésité à pointer du doigt la présence du roi dans les eaux territoriales relevant de l’enclave espagnole. Dans un tweet, Juan Sergio Redondo Pacheco, président de Vox Ceuta, affirme que le roi a contourné le droit international et envahit nos eaux territoriales, peut-on lire dans la publication diffusée ce 10 août.



Teresa Lopez Alvarez, une députée de Vox, ne manque pas de rappeler l’annulation à la dernière minute de la visite des rois d’Espagne dans l’enclave espagnole, dans le cadre de leur tournée sur tout le territoire espagnol. « Le gouvernement agira s’il est confirmé que ces images datent d’aujourd’hui », s’interroge la représentante du parti d’extrême droite Vox.


Mohammed VI a-t-il le droit de se trouver dans les eaux de Sebta ? Du côté de la presse espagnole, le débat semble déjà ouvert : » les Accords de Jamaïque envisagent le droit de passage inoffensif pour les navires qui n’arrêtent ni débarquent qui que ce soit ou n’effectuent aucune opération commerciale ou trafic illicite », cite la source médiatique.


L’affaire a tout l’air de n’être qu’à ses débuts, en raison de l’état d’urgence sanitaire et la fermeture des frontières marocaines qui ne feront qu’accentuer le débat du côté marocain. Cette histoire rappelle également la polémique de août 2014, lorsque le yacht royal avait été interpellé par les autorités espagnoles dans les eaux de Sebta. Malgré les excuses officielles présentées par le roi espagnol Felipe VI, Rabat avait très mal pris le geste. A l’époque, la presse espagnole que quelques jours après l’incident, une avalanche d’immigrés franchissaient la clôture de Melilla… 

Revenir au direct