En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.12.2020 à 00 H 03 • Mis à jour le 29.12.2020 à 00 H 09
Par
Anti-dumping

Tapis importés: ouverture d’une enquête par MHE, après une requête de l’AMITH

Des mesures anti-dumping pourraient être introduites pour les importations de tapis à fabrication mécanique. Le département de Moulay Hafid Elalamy a décidé d'ouvrir une enquête, faisant suite à une requête de l'AMITH

Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et Numérique ouvre ce jeudi, une enquête anti-dumping sur les importations de tapis et autres revêtements de sol en matière de textiles à fabrication mécanique originaires de Chine, d’Égypte et de Jordanie. D’après un avis public consulté par Le Desk, cette ouverture d’enquête vient à la suite d’une requête émise par l’Association Marocaine des Industries du Textile et de l’Habillement (AMITH). « Selon la requête, ces importations feraient l’objet d’un dumping et constitueraient une menace de dommage à la branche de production nationale », indique la même source.


Pour le département de Moulay Hafid Elalamy, les éléments présentés par l’AMITH sont « objectifs et suffisants pour justifier l’ouverture d’une enquête ». Le même avis précise que la requête de l’association dirigée par Mohammed Boubouh attestent de l’existence du dumping, en se basant sur « une comparaison entre la valeur normale moyenne des tapis mécaniques dans les pays exportateurs considérés et un prix à l’exportation moyen calculé à partir des prix d’importation CAF de l’Office des changes dans les cas de l’Égypte et de la Jordanie et des prix d’exportation de l’Administration des douanes chinoises dans le cas de la Chine », précise-t-on, ajoutant que « ces deux prix ont été comparés, par le requérant, au même stade commercial “sortie usine”  »


Pour ce qui est de l’existence d’une menace de dommage et du lien de causalité, l’AMITH affirme que « les importations des tapis mécaniques originaires de Chine, d’Égypte et de Jordanie ont connu une augmentation remarquable en absolu par rapport à la production et à la consommation nationales. Leur part de marché a également connu une augmentation substantielle », relève-t-on. D’après l’Association, ces importations pourraient considérablement impacter la situation économique de la production nationale des tapis mécaniques.


Dans son avis publié ce 28 décembre, le ministère invite les producteurs-exportateurs en Chine, Égypte et Jordanie du produit objet de l’enquête à participer à l’enquête. Le département de MHE se réserve cependant le droit de limiter le nombre de participants. Les producteurs nationaux seront également contactés, indique-t-on, précisant que les principaux sont Aleptex SARL et Polyfashions SARL. Les commentaires sont à envoyer avant le 8 février au plus tard.





©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu