Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
25.12.2016 à 12 H 46 • Mis à jour le 25.12.2016 à 12 H 46
Par
Proche-Orient

Israël riposte au vote de l’ONU en convoquant les représentants des pays qui ont voté la résolution

Benjamin Netanyahu, qui entretient des relations notoirement exécrables avec le président Obama, s’en est pris à son gouvernement. JONATHAN ERNST / REUTERS
L'Etat hébreu a convoqué les ambassadeurs de pays ayant soutenu la résolution du Conseil de sécurité condamnant les colonies israéliennes après un vote historique à l'ONU

Israël a convoqué dimanche des représentants de pays ayant soutenu le vote à l’ONU d’une résolution contre les colonies, vivement critiquée par l’Etat hébreu qui s’en est pris au président américain Barack Obama.


Pour la première fois depuis 1979, les Etats-Unis n’ont pas mis vendredi leur véto à une résolution du Conseil de sécurité concernant la colonisation israélienne alors qu’ils soutenaient jusque-là Israël sur ce dossier extrêmement sensible.


Leur abstention, conjuguée au vote favorable des 14 autres membres, a permis l’adoption de ce texte. Le porte-parole des Affaires étrangères israéliennes Emmanuel Nahshon a déclaré que les représentants de ces 14 membres du Conseil de sécurité étaient attendus dimanche au ministère à Jérusalem. Le représentant américain n’a lui pas été convoqué.


Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a vivement réagi à l’adoption de cette résolution la qualifiant de « biaisée et honteuse ».


Benjamin Netanyahu, qui entretient des relations notoirement exécrables avec le président Obama, s’en est pris à son gouvernement, qu’il a accusé d’avoir fait « un coup anti-israélien honteux aux Nations Unies ».


Dans ce contexte, la radio militaire a rapporté dimanche que le ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman avait ordonné l’arrêt de toute coopération avec les Palestiniens sur des affaires civiles, tout en maintenant la coopération sécuritaire. Aucun commentaire sur cette annonce n’a pu être obtenu de source officielle.


Avec Agences