Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
29.12.2016 à 13 H 39 • Mis à jour le 29.12.2016 à 13 H 43
Par
Politique

Fissuré, l’Istiqlal réunit son Conseil national en session extraordinaire

DAVID RODRIGUES / LE DESK
Le SG du parti de la balance, Hamid Chabat, a convoqué le Conseil national de l’Istiqlal à une session extraordinaire dans la matinée du samedi 31 décembre. L’ordre du jour n’est pas détaillé, se résumant à l’examen « des derniers développements sur la scène politique »

Le Secrétariat général de l’Istiqlal a annoncé par voie de communiqué ce jeudi 29 décembre, la tenue d’une session extraordinaire du Conseil national du parti dans l’enceinte di siège historique de l’Istiqlal à Bab al-Had, Rabat, à partir de 9 heures du matin. Une convocation faite à la demande expresse de Hamid Chabat et dont l’annonce était attendue depuis hier. Selon plusieurs sources, ce conclave devra se dérouler tout au long du week-end.



Bref et sans contenu détaillé, le communiqué de l’instance appelle les membres du Conseil national à faire acte de présence, afin « d’examiner les derniers développements sur la scène politique nationale ». Nul doute que la crise avec la Mauritanie suscitée par les déclarations de Hamid Chabat sera au cœur des discussions.


Des décisions attendues sur la future coalition

Selon une source au sein du parti qui n’a pas souhaité être citée, « l’Istiqlal prendra des dispositions adéquates par rapport à son implication dans le processus de gestation du futur gouvernement ». Elle explique ce point inscrit dans l’ordre du jour officieux du conseil, par « la concomitance de la levée de boucliers contre Hamid Chabat avec l’attitude des adversaires politiques du parti qui veulent faire barrage coûte que coûte à la participation de l’Istiqlal à la future coalition. Nous ne sommes pas les seuls visés, l’objectif étant de fragiliser Benkirane aussi ».

 

A la question de savoir si Taoufiq Hejira qui préside le Conseil national de l’Istiqlal sera de la partie, la source a répliqué que « la convocation concerne tout le monde », tout en se refusant de commenter les désaveux successifs émanant de plusieurs cadors du parti à Chabat.