Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
03.01.2017 à 21 H 43 • Mis à jour le 03.01.2017 à 23 H 52
Par
Politique

Gouvernement: Benkirane annonce à mots couverts l’éviction de l’Istiqlal

Le secrétariat général du parti de la lampe a relevé avec satisfaction la position annoncée par le conseil national extraordinaire de l’Istiqlal affirmant sa solidarité avec le futur gouvernement. PJD
A l'issue d'une réunion de son secrétariat général, le PJD a diffusé un communiqué qui anéantit toutes les chances pour l'Istiqlal de participer au futur gouvernement. Benkirane reprend ses consultations avec Akhannouch dès demain mercredi 4 janvier. L'horizon est désormais dégagé pour former le nouvel Exécutif

A l’issue d’une réunion marathon, le secrétariat général du PJD a rendu public ce soir un communiqué dans lequel il déclare à mots couverts l’abandon par Abdelilah Benkirane de sa promesse donnée à l’Istiqlal de participer à la future coalition gouvernementale.


L’argument était attendu : « les déclarations de Hamid Chabat ont produit une nouvelle donne et une situation complexe », dans une référence à peine voilée à l’impossibilité de voir, dans ces conditions de crise aiguë avec l’Etat profond, la participation de l’Istiqlal au gouvernement.



D’autre part, le secrétariat général du parti de la lampe a relevé avec satisfaction la position annoncée par le conseil national extraordinaire de l’Istiqlal affirmant sa solidarité avec le futur gouvernement quelle que soit son sort, au sein de la coalition exécutive ou pas. « Une nouvelle ère dans le jeu d’alliances politiques », rendue possible par « ce choix historique », estime le PJD.


Lire aussi : Le storytelling de Benkirane qui va justifier l’éviction de Chabat et de l’Istiqlal du futur gouvernement

 

Pressé par les questions insistantes des journalistes, Benkirane a répondu : « Lisez le communiqué (… ) vous avez le niveau intellectuel pour comprendre les choses », se refusant à annoncer lui-même l’éviction de ses alliés.



Benkirane, a également confirmé qu’il rencontrera dès demain 4 janvier, Aziz Akhennouch, patron du RNI, afin de poursuivre les consultations nécessaires à la finalisation de la coalition gouvernementale.