Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
20.04.2017 à 13 H 32 • Mis à jour le 20.04.2017 à 13 H 32
Par et
Education

Omar Azziman s’attaque au phénomène grandissant de l’incivisme à l’école

19 avril 2017, Rabat. Le CSEFRS présente son rapport sur “l’éducation aux valeurs dans le système éducatif”. MAP
Le président du CSFRS a indiqué que incivilités, qui se manifestent, essentiellement, à travers le manque de discipline, le non-respect de l’autre, la fraude, la violence, le harcèlement et l’atteinte aux biens publics et à l’environnement, sont autant de questions cruciales qui interrogent sévèrement le rôle des établissements d’encadrement et d’éducation, avec à leur tête l’école

Le président du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSFRS), Omar Azziman, a appelé, mercredi 19 avril à Rabat, à la conjugaison des efforts de l’ensemble des intervenants, en vue de faire face avec fermeté aux incivilités qui se multiplient au sein des établissements d’éducation et de formation, tous niveaux confondus, et dans les espaces sociaux.


Intervenant à l’ouverture d’une rencontre d’information consacrée au rapport du Conseil sur l’éducation aux valeurs dans le système national d’éducation, de formation et de la recherche scientifique, Azziman a souligné que ces incivilités, qui se manifestent, essentiellement, à travers le manque de discipline, le non-respect de l’autre, la fraude, la violence, le harcèlement et l’atteinte aux biens publics et à l’environnement, sont autant de questions cruciales qui interrogent sévèrement le rôle des établissements d’encadrement et d’éducation, avec à leur tête l’école.


Dans ce sens, Azziman a indiqué que ce rapport, le premier en son genre, élaboré selon une approche participative et conformément aux missions dévolues au Conseil, s’inscrit dans le cadre de l’examen approfondi de certaines questions soulevées par la vision stratégique de la réforme, dont l’éducation aux valeurs fait partie, ajoutant que l’objectif de ce rapport est de présenter des recommandations visant à renforcer le rôle des établissements d’éducation, de formation et de recherche scientifique dans l’ancrage du civisme et des valeurs, notamment celles définies dans la constitution.


Former un “citoyen conscient” 

Le président du Conseil a, à ce propos, mis l’accent sur la nécessité de « former un citoyen conscient, capable de concilier entre ses droits et devoirs, attaché à son identité et engagé à assumer ses responsabilités envers lui-même, sa famille et sa société, tout en étant respectueux de l’autre et du droit à la différence et ouvert sur son univers ».


Pour sa part, le président de la commission permanente des curricula, programmes, formation et outils didactiques, au sein du Conseil, Abdeljalil Lahjomri a noté que l’école œuvre à compléter sa mission dans des conditions optimales en vue de réaliser les objectifs de la promotion individuelle et sociétale, soulignant l’impact de ces actions, non seulement sur l’éducation, la formation, la qualification et la recherche, mais aussi au niveau du développement humain et environnemental.


Il a affirmé que la commission qui a élaboré ce rapport a consacré une partie non négligeable à l’éducation aux valeurs dans l’école marocaine, en engageant un travail de recherche impliquant les experts, tout en mettant à profit les recommandations de plusieurs rapports nationaux et internationaux en la matière, afin d’élaborer une conception cohérente sur les moyens susceptibles de promouvoir le rôle de l’école.


Religion, citoyenneté, environnement et parité

Il a, en outre, fait remarquer que la mise en place d’un système de valeur doit prendre en considération plusieurs principes, notamment l’harmonisation avec les choix fondamentaux de la nation, tels qu’ils sont énoncés par la constitution, mettant en avant, à ce propos, les valeurs de l’appartenance religieuse et nationale, de la citoyenneté locale et internationale, de protection de l’environnement et du développement durable, ainsi que la consécration du principe de la parité et la qualité au sein de l’école.


Le rapport du Conseil approche le sujet des valeurs dans le système éducatif, à travers plusieurs domaines qui se manifestent, notamment, au niveau de l’éducation aux valeurs par l’école, en complémentarité avec ses missions d’éducation et de formation, a-t-il noté, ajoutant qu’il s’agit également d’accorder une attention particulière au développement de la vie scolaire et universitaire et aux projets de développement des établissements d’éducation, de la formation et de la recherche dans la consécration des valeurs nobles de la société.


Cette rencontre a été marquée par la participation d’un groupe de chercheurs et représentants de la société civile, ainsi que des représentants d’organisations nationales intéressées par l’éducation aux valeurs.