Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
12.08.2017 à 20 H 24 • Mis à jour le 12.08.2017 à 20 H 24
Par
Rif

Nouvelle vague d’arrestations dans les rangs du Hirak

Imzouren, 17 juin 2017, les manifestants du Hirak se regroupent près du centre, éclairés par la lumière de leurs téléphones portables comme autant de lucioles dans la nuit. LOUIS WITTER / LE DESK
Alors que le Hirak annonce de nouvelles sorties y compris le 20 août, à l’occasion de la Révolution du roi et du peuple, fête nationale durant laquelle un nouveau discours de Mohammed VI est aussi attendu que celui de la Fête du Trône, les rassemblements dans les villes et localités du Rif ont donné lieu ces derniers jours à de nouvelles interpellations musclées

Depuis le discours royal prononcé à l’occasion de la Fête du Trône, l’accalmie n’a été que de courte durée dans les localités rifaines, à commencer par Al Hoceima où des rassemblements initiés à la suite des funérailles de Imad Attabi, déclaré mort le 8 août après un coma d’une vingtaine de jours, ont donné lieu à de nouvelles arrestations dans les rangs du mouvement social.


D’après Middle East Eye (MEE), qui cite des sources judiciaires, une quinzaine de jeunes activistes du Hirak ayant assisté aux funérailles de Attabi ont comparu ce samedi 12 août devant la chambre criminelle de la Cour d’appel d’Al Hoceima.



Par ailleurs, des sources proches du Hirak dénombrent quinze autres activistes arrêtés entre vendredi et samedi, à Al Hoceima et Imzouren, lors d’une grande opération des forces de l’ordre en prévention de la tenue d’une marche demain 13 août à Imzouren.


Face-à-face ce samedi à Laroui, où des batailles rangées entre manifestants et forces de l'ordre ont été signalées.


A Laroui, localité environnante, des heurts avec la police anti-émeute ont été rapportés sur les réseaux sociaux, images à l’appui. Le Desk a pu constater à travers des sources locales que certains manifestants ont été blessés et acheminés vers les centres de soin.


Un jeune manifestant blessé à la tête ce samedi dans des heurts à Laroui.


Pour Mohammed Masbah, chercheur au Carnegie Middle East Center cité par MEE, le décès d’Attabi pourrait à terme constituer un point d’inflexion vers une radicalisation à teneur politique du Hirak. Plusieurs appels sont lancés en Europe et dans le Rif pour que la mobilisation se poursuive jusqu’au 20 août, jour de la commémoration de la Révolution du roi et du peuple, dont le discours royal est aussi attendu que celui de la Fête du Trône.


Lire aussi : Les procès de Zafzafi et consorts prévus à l’automne