Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
28.10.2019 à 23 H 38 • Mis à jour le 29.10.2019 à 00 H 03
Par
Patronat

Mohamed Bachiri désigné président par intérim de la CGEM

Mohamed Bachiri, président par intérim de la CGEM. Archives
Le patron de la Somaca succède pour trois mois à Salaheddine Mezouar à la tête de la confédération patronale. La date de l’Assemblée Générale élective a été fixée pour le 22 janvier 2020. Le lancement de l’appel à candidature est prévu le 31 octobre courant, avec comme date limite de dépôt de candidature, le 13 décembre. Un CA se tiendra le 16 décembre pour valider les dossiers de candidatures sélectionnés par le Comité de suivi de ces élections

Le directeur général de la Société marocaine de construction automobile (Somaca), Mohamed Bachiri, a été désigné président par intérim de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) lors d’un Conseil d’administration (CA), tenu lundi à Casablanca.


« Je suis très honoré pour avoir été désigné pour cette responsabilité. Je mesure toute l’importance qui est derrière cela », a déclaré Bachiri à cette occasion, soulignant que le mot d’ordre de ce CA était d’assurer la cohésion de la famille CGEM et faire prévaloir l’intérêt collectif.


Il a relevé à cet égard que la priorité, lors de la prochaine étape, est accordée à la continuité de l’activité de la CGEM, dont les différents chantiers sont déjà initiés au niveau des commissions et des fédérations, comme celui du projet de la loi de finances.


Bachiri a, en outre, mis l’accent sur l’importance de faire fédérer tous les acteurs autour de la CGEM (Commissions, fédérations, régions) ainsi que les différents opérateurs qui interagissent avec le Patronat aux échelles locale, régionale, nationale et internationale, faisant part de son engagement à défendre les intérêts des entreprises pour un meilleur développement de l’économie marocaine.


De son côté, David Toledano, qui a présidé le conseil d’administration, a indiqué « qu’après avoir constaté la démission de M. Salaheddine Mezouar de la présidence de la Confédération, les administrateurs ont entériné la nominations de M. Jalal Charaf à la fonction de directeur général délégué. Par la suite, le Conseil a procédé à la désignation de M. Mohamed Bachiri comme président par intérim de la CGEM pour la période de transition ».


Intervenant lors d’une conférence de presse à l’issue du Conseil, Toledano a annoncé que la date de l’Assemblée Générale élective a été fixée pour le 22 janvier prochain. Cette assemblée « aura pour objectif notamment l’élection du nouveau président de la CGEM et du vice-président général pour un mandat de trois ans conformément aux stipulations de l’article 21 des statuts », a-t-il fait savoir.


Toledano a précisé que le lancement de l’appel à candidature est prévu le 31 octobre courant, avec comme date limite de dépôt de candidature, le 13 décembre.


Conformément aux statuts de la Confédération, a-t-il poursuivi, un CA se tiendra le 16 décembre pour valider les dossiers de candidatures sélectionnés par le Comité de suivi de ces élections, avant de passer à une campagne électorale des candidats.


S’agissant des affaires courantes, Toledano a fait savoir que les administrateurs ont approuvé les propositions pour le projet de loi de finances 2020 présentées par le président de la commission Fiscalité et Régime de change, Mohamed El Hdid, et ont aussi validé le transfert des dossiers relatifs aux délais de paiement de la Commission Climat des affaires, présidée par Abdelkader Boukhriss.


Le CA a été tenu en présence notamment du secrétaire général de la CGEM, Youssef Hassouni, de la présidente de la commission juridique, Safia Fassi Fihri et de Salaheddine Kadmiri, médiateur de la CGEM, qui va gérer le processus électoral.


Succédant à Salaheddine Mezouar qui avait démissionné le 13 octobre, Bachiri, ex-président de la Commission solutions sectorielles à la Confédération, devra assurer l’intérim durant les trois mois à venir, avant de procéder à l’élection du nouveau président du patronat.