Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
17.02.2020 à 19 H 45 • Mis à jour le 17.02.2020 à 19 H 45
Par
Energie

L’accord de Sound Energy sur ses actifs au Maroc est mis en suspens

Les installations de Sound Energy à Tendrara. Archives
La junior d’exploration gazière basée au Royaume-Uni, Sound Energy PLC, a déclaré que l'accord sur la cession de ses actifs au Maroc a été suspendu, a rapporté ce 13 février UK Investor Magazine

Sound Energy PLC a vu ses actions plonger à Londres alors que l’entreprise a fait le point sur ses opérations au Maroc.


L’entreprise a déclaré qu’elle n’a pas encore vu la preuve de fonds provenant d’une entreprise énergétique privée qui a accepté de racheter ses actifs au Maroc en novembre.


Sound Energy a déclaré au marché que l’accord avait permis à l’entreprise privée d’acheter l’exclusivité de ces actifs et que la diligence raisonnable avait été effectuée.


L’entreprise a ajouté que l’acheteur n’a pas été en mesure de présenter des preuves de fonds pour répondre aux attentes de l’entreprise.


Suite à ce retard, la conclusion de l’accord devrait maintenant être reportée jusqu’à ce que l’entreprise énergétique privée puisse montrer qu’elle dispose des capitaux nécessaires pour effectuer l’achat.


Lire aussi  : SDX Energy et Sound Energy en vente par la banque Rothschild


Cependant, la firme a déclaré qu’elle donnait la priorité à un plan de production de gaz naturel liquéfié dans le champ Te-5 Horst sur la concession de Tendrara afin de générer un flux de trésorerie rapide.


Sound Energy reste confiant que ce champ produira des résultats gaziers dans les premiers mois de 2021, et que des procédures de développement plus importantes pourront être mises en place au fur et à mesure du démarrage des opérations.


Alors que les discussions avec l’acheteur potentiel se poursuivent, le conseil d’administration s’est employé à étudier et à affiner en parallèle d’autres options pour monétiser son actif à Tendrara. « Nous continuons à croire que nous avons une position précieuse dans le secteur de l’énergie marocain, qui comprend une découverte importante à Tendrara avec un potentiel d’exploration supplémentaire passionnant », a déclaré le directeur général par intérim Mohammed Seghiri.


Les zones d'exploitation de Sound Energy. Infographie: Mohamed Drissi Kamili / Le Desk.


« Le plan de développement du micro GNL a été identifié comme une stratégie de développement initiale et rapide pour donner la priorité à la monétisation précoce de la découverte de gaz existante, qui peut à son tour faciliter un développement final plus important. J’attends avec impatience de pouvoir rendre compte de nos progrès en temps utile », a-t-il ajouté.


L’accord qui a été retardé aujourd’hui a été initialement annoncé en novembre par Sound Energy.


Il y a quelques mois, l’entreprise avait déclaré que l’opération serait évaluée à 112,8 millions de dollars.


Sound Energy a indiqué que l’annonce avait été faite pour vendre son portefeuille marocain, la société a depuis lors conclu des accords de non-divulgation avec 23 entreprises et qui ont permis à la société de recevoir un certain nombre d’offres non contraignantes.


Il s’agissait de finaliser un accord de vente et d’achat contraignant pour 51 % de la participation de Sound Energy dans le portefeuille du Maroc oriental pour 112,8 millions de dollars.


La société a déclaré qu’elle accorderait également à l’acheteur non déclaré une option d’un an pour acquérir 9 % supplémentaires de la participation restante de Sound Energy dans le portefeuille du Maroc oriental, qui a été mise en suspens à la suite de la mise à jour de ce 17 février.


Lire à ce sujet notre enquête  : Les « princes de Talsint » dans le futur jackpot de Sound Energy