Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.04.2020 à 21 H 10 • Mis à jour le 14.04.2020 à 21 H 10
Par
Moussanada

Laftit décide d’alléger au maximum la procédure de retrait de l’aide octroyée aux Ramédistes

Aux guichets d’une agence de la CIMR. MOHAMED DRISSI KAMILI / LE DESK
Face au constat observé sur le terrain en décalage avec les simulations faites en amont (absence de CIN, CIN périmée, bénéficiaire invalide ou absent, etc…), le ministère de l’Intérieur a fortement allégé la procédure de retrait de l’aide financière des Ramédistes dans le cadre de l'opération Moussanada. Les détails

Depuis lundi 13 avril, le ministère de l’Intérieur a fortement allégé la procédure de retrait de l’aide financière des Ramédistes « dans certains cas exceptionnels ». Une mesure prise face à deux situations qui se sont télescopées dans le cadre de l’opération Moussanada.


La première concerne la faible fiabilisation du couplage numéros de téléphones portables (cartes SIM) et cartes d’identités nationales (CIN) qui a poussé le GPBM a saisir officiellement les opérateurs télécoms et la seconde, le constat observé sur le terrain en décalage avec les simulations faites en amont (absence de CIN, CIN périmée, bénéficiaire invalide ou absent etc…)


Aussi, le ministère des Finances rappelle que les aides financières accordées aux Ramédistes, dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire décrété, sont servies aux seuls chefs de ménages.


Toutefois, dans le cas où le chef de ménage est décédé ou se trouve dans l’incapacité de se déplacer et dans le cas où la carte nationale d’identité du chef de ménage est perdue ou n’est plus valide, le retrait de l’aide financière peut se faire, à titre exceptionnel, comme suit :


–  Si le chef de ménage est décédé, son conjoint est autorisé à retirer le montant de l’aide sous réserve de présenter sa carte nationale, la carte d’identité du défunt, le certificat de décès et la carte Ramed portant l’identité du défunt et celle du conjoint.


–  Si le bénéficiaire est malade ou en incapacité de se déplacer, il est autorisé à charger quelqu’un de son entourage proche pour retirer l’aide. Pour ce faire, ce dernier doit présenter les pièces suivantes :


La carte d’identité du bénéficiaire 


Un justificatif de l’incapacité de se déplacer 


La carte d’identité de la personne mandatée pour le retrait portant la même adresse que celle sur la carte nationale du bénéficiaire ou à défaut habitant à proximité. Dans ce cas, l’employé de l’agence bancaire ou de l’établissement de paiement, doit identifier l’identité de la personne qui a retiré le montant.


Si la carte nationale d’identité du bénéficiaire n’est plus valide, le retrait de l’aide financière peut se faire sur la base de la carte d’identité expirée.


Si le bénéficiaire ne dispose plus de sa carte nationale d’identité, il pourra fournir toute preuve d’identité officielle valide mentionnant son numéro de la carte d’identité nationale, sa photo et son nom complet (Carte Ramed, Permis de conduire, Passeport).