Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
21.05.2021 à 12 H 06 • Mis à jour le 21.05.2021 à 12 H 06
Par
Polisario

Madrid dément que Brahim Ghali a utilisé un faux passeport pour entrer en Espagne

Brahim Ghali, le chef du Polisario. Crédit: AFP
Le chef du Polisario n’a pas utilisé de faux passeport pour entrer en Espagne, et a changé d’identité à l’hôpital, précise le ministère espagnol des Affaires étrangères

Des sources au ministère espagnol des Affaires étrangères ont assuré à l’agence Europa Press que le chef du Front Polisario, Brahim Ghali, « n’est pas arrivé en Espagne avec un faux passeport, mais qu’il a utilisé une autre identité à l’hôpital de Logroño ». Celles-ci ont insisté que cet accueil est dû à des « raisons humanitaires », Ghali se trouvant dans un état grave après avoir été infecté du coronavirus.


Ghali est entré en Espagne depuis l’Algérie en utilisant le passeport avec lequel il voyage habituellement et remplit les « exigences ordinaires ». Il n’y avait donc pas « de faux passeport », même s’il a convenu avec l’hôpital un changement d’identité « pour des raisons de vie privée », ont expliqué les mêmes sources à Europa Press. Parmi les griefs opposés par la diplomatie marocaine à Madrid, « que l’on soit complice d’une usurpation d’identité et la falsification de passeport, destinées à contourner volontairement la loi ».


Ghali, embourbé dans plusieurs affaires judiciaires en Espagne, « n’a conclu aucun type d’immunité » avec le gouvernement espagnol. Ainsi, s’il doit affronter quoi que ce soit, il le fera « exactement comme les autres », ont affirmé les sources de l’agence.


Le site d’informations Le360 avait publié, jeudi, ce qu’il prétend être « le faux passeport algérien » de Brahm Ghali. Le Desk, qui a eu accès à un extrait du rapport de la police espagnole remis au juge chargé des plaintes qui visent le chef des séparatistes, a démonté par la suite cette fake news.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite