logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.05.2022 à 19 H 10 • Mis à jour le 06.05.2022 à 22 H 19
Par
Santé

À Rabat, Mohammed VI lance les travaux du nouvel hôpital Ibn Sina

Le roi Mohammed VI lançant les travaux du nouveau CHU Ibn Sina de Rabat. MAP
Ce 5 mai, le roi Mohammed VI a donné le feu vert pour le lancement des travaux du nouvel hôpital Ibn Sina. Un projet nécessitant un investissement de 6 milliards de dirhams. Les détails

Mohammed VI a procédé ce jeudi au lancement des travaux de construction du nouvel hôpital Ibn Sina. Un projet nécessitant des investissements de plus de 6 milliards de dirhams (MMDH) et devant fournir à la capitale du Royaume une capacité de 1 000 lits.


Un lancement des travaux qui intervient à un moment où les yeux demeurent rivés sur le projet du CHU de Tanger, dont l’inauguration demeure encore bloquée et qu’on retrouvait par ailleurs cité dans l’affaire des marchés publics de la Santé.


Pour concevoir l’établissement de Santé, le ministère de la Santé avait fait appel au cabinet français AIA Life Designers, spécialisé dans les infrastructures sanitaires, soutenu avec son partenaire local le cabinet d’architecture dirigé par Abdelouahed Mountassir. Pour rappel, comme nous le révélions, le duo franco-marocain a aussi été désigné pour la conception architecturale d’un autre hôpital à Rabat, celui de la future faculté de médecine de l’Université Internationale de Rabat.


Pour le nouveau CHU de Rabat, une première phase des travaux a d’ores et déjà été entamée, avec la sélection des deux entreprises de BTP devant prendre en charge le gros-oeuvre notamment. Il s’agit de la Société Générale des Travaux du Maroc et de la société TGCC.


Nouveau CHU de Rabat. Crédit : AIA Life Designers – Image Bezier


Le projet avait par ailleurs été sorti des cartons du ministère de la Santé, au tout début de la pandémie du Covid-19, en procédant à la sélection des bureaux d’études chargées des opérations techniques et du suivi et du contrôle du chantier, en retenant LPEE et Socotec. Par la suite, on avait procédé à la désignation de la SGTM pour mener les opérations de terrassements.


Un hôpital à construire en quatre ans

ce nouvel hôpital devra permettre d’assurer davantage de complémentarité dans la carte sanitaire au niveau de la Région Rabat-Salé-Kénitra, tout en redonnant à l’hôpital « Ibn Sina », construit en 1954, la place historique qu’il occupait en tant que pépinière de compétences et structure de recherche médicale , fait savoir une dépêche de l’agence de presse MAP annonçant le lancement des travaux par le souverain.


Nouveau CHU de Rabat. Crédit : AWM / AIA Life Designers – Image Bezier


Structure de soins de nouvelle génération, le nouvel hôpital, qui sera construit sur un terrain dont la superficie totale est de 11,4 ha, se veut moderne par son architecture, par la qualité d’offre des soins et par l’intégration des nouvelles technologies de pointe, ajoute-t-on.


Nouveau CHU de Rabat. Crédit : AWM / AIA Life Designers – Image Bezier


Il sera composé d’une tour d’hospitalisation (R+ 33 étages, avec 2 niveaux inférieurs), d’un pôle médico-technique de cinq étages (avec trois niveaux inférieurs), d’une tour de 11 étages (avec trois niveaux inférieurs) dédiée à la Ligue nationale de lutte contre les maladies cardiovasculaires, d’un Centre de Conférences et d’un autre de Formation, et un Internat. La partie Nord-Est du terrain, qui abrite l’actuel hôpital, sera, quant à elle, aménagée en espaces verts et jardins et devra accueillir éventuellement un musée de la médecine et autres annexes, poursuit la même source.


La MAP fait aussi savoir qu’avec une surface couverte de plus de 190 000 m2, le futur hôpital comportera notamment un pôle d’hospitalisation, des unités de soins intensifs, des hôpitaux de jour, des services de consultations externes, d’exploration, des urgences et de soins de suite et de réadaptation, des unités de réanimation, une unité des grands brûlés, un service des maladies respiratoires graves, un Centre d’hémodialyse, et des plateaux techniques. Dans le détail, pour ce qui est de la capacité litière, il s’agit de 1 044 lits, dont 148 lits dédiés aux unités de réanimation et de soins intensifs.


Ce projet, qui sera réalisé dans un délai de 48 mois, viendra consolider l’offre de soins au niveau de la Région de Rabat-Salé-Kénitra, qui compte actuellement 10 hôpitaux universitaires et 12 hôpitaux provinciaux et préfectoraux, d’une capacité globale de 4 433 lits (173 lits de réanimation, dont 126 au Centre Hospitalier Universitaire Ibn Sina). Cette capacité devra s’établir à 5 049 lits à la fin de l’année 2022 avec l’entrée en service de 7 projets hospitaliers qui sont en cours de finition.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite