logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
12.06.2022 à 20 H 17 • Mis à jour le 12.06.2022 à 21 H 52
Par
Vaccins

Sensyo Pharmatech: Le patron de Recipharm réceptionne l’usine en kit à Casablanca (Officiel)

À gauche, le cargo Pilecki. À droite, Marc Funk, patron de Recipham et CEO de Sensyo Pharmatech. Montage : Mohamed Mhannaoui / Le Desk
Avec un total de 111 éléments pour un poids de 35 000 tonnes, l'intégralité de l'usine clé en main de Benslimane vient d'accoster ce dimanche au port de Casablanca à bord du cargo-grue Pilecki en provenance de Shanghai en Chine où elle a été conçue. Pour l'occasion, c'est Marc Funk, patron de Recipharm et CEO de Sensyo Pharmatech, qui s'est déplacé sur les lieux

Comme nous le révélions plus tôt dans la journée, le cargo Pilecki transportant à son bord les premiers éléments préfabriqués de l’usine Sensyo Pharmatech de Benslimane est arrivé au port de Casablanca ce dimanche. Marc Funk, patron du laboratoire suédois Recipharm ayant signé une convention avec le Maroc pour la réalisation de la future usine de vaccins du Maroc, était présent.


Photo du Cargo Pilecki à quai, au port de Casablanca. Crédit : Le Desk


Dans un communiqué publié ce dimanche, en début de soirée, le Suédois Recipharm annonce que « ce sont au total 111 éléments pour un poids total de 35 000 tonnes formant l’intégralité d’une usine clé en main qui viennent d’accoster au port de Casablanca ». Les composants ont été, pour rappel, fabriqués à Shanghai par le Japonais Morimatsu.


La même source ajoute que l’unité industrielle est l’une des très rares structures du genre sur le continent africain. « Afin d’assurer son opérationnalité dans les délais impartis, Sensyo Pharmatech a fait appel à Recipharm, manufacturier mondial dans la biotechnologie et dans l’industrie du remplissage et conditionnement « Fill &  Finish », peut-on lire. C’est un premier pas pour parvenir ainsi à un transfert de savoir-faire dans la manufacture des médicaments et vaccins de demain », signale-t-on.


Le cargo Pilecki arrivant au port de Casablanca ce dimanche.


« Sensyo Pharmatech nourrit de grandes ambitions tant à l’échelle nationale que continentale et la mobilisation des parties a été à la hauteur de celles-ci. Tous les protagonistes, j’entends par là les ingénieurs, les entreprises de travaux en bâtiments pour la préparation du site, les entités gouvernementales et les actionnaires, parmi lesquels les grandes banques du pays (BOA, AWB et BCP;ndlr), le Fonds Mohammed VI ont fourni des efforts exceptionnels pour concrétiser ce projet. Des efforts dont les équipes ne peuvent qu’être fiers », fait savoir Marc Funk, patron de Recipharm.


Le communiqué conclut que cette déclaration fait référence à la rapidité d’acheminement des modules, qui est de cinq semaines, vers le Royaume, malgré un contexte international complexe.


Marc Funk, patron de Recipharm et de Sensyo Pharmatech. Crédit : Recipharm


Une équipe mobilisée pour la réalisation de l’usine

Prenant en charge le projet de réalisation de l’usine Lion 1, le laboratoire suédois, spécialiste en la matière, s’est entouré de plusieurs partenaires, entreprises locales mais aussi internationales. À commencer par le Japonais Morimatsu, comme sus-mentionné, livrant les 111 composants de la future unité industrielle. Agissant de concert avec ses branches suédoise et chinoise, Morimatsu s’était aussi fait épauler par Lotus MedTech. Au même niveau, on retrouvera aussi la contribution de Tofflon Science.


Spécialisé notamment dans les infrastructures médicales, le cabinet international InConcreto avait aussi rejoint l’équipe, en plus du duo JESA, en tant que bureau d’études et d’ingénierie et de la Société Générale des Travaux du Maroc (SGTM).


En charge donc de la conception de l’usine de Benslimane, Recipharm, dont le patron est aussi le CEO de Sensyo Pharmatech, précise bien que son rôle est la livraison de l’unité industrielle dans les temps impartis, tout en apportant une expérience et un savoir-faire encore inexistants au Maroc. Une fois opérationnelle, la structure industrielle mettra en flacons et seringues en milieu aseptique des médicaments et vaccins pour les besoins locaux mais aussi régionaux.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite