logo du site ledesk
En off
Les confidentiels du monde des affaires et des cercles de pouvoir

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
12.06.2022 à 12 H 38 • Mis à jour le 12.06.2022 à 12 H 53
Par
Lion 1

Arrivée à Casablanca des premiers éléments préfabriqués de l’usine de vaccins Sensyo Pharmatech

Le cargo-grue Pilecki transportant les éléments préfabriqués devant constituer la future usine de vaccins de Benslimane vient d'arriver ce dimanche au port de Casablanca après un périple en mer qui aura duré cinq semaines au départ de Shanghaï en Chine. Les détails

Plus de cinq semaines en mer. C’est le temps qu’il aura fallu au cargo Pilecki, au terme de son voyage inaugural au départ du port de Shanghaï en Chine, pour arriver au port de Casablanca. À son bord, les premiers éléments préfabriqués en six mois –  un tour de force –  par le Japonais Morimatsu et destinés à la future usine de vaccins Lion 1 du projet Sensyo Pharmatech.


Selon les différents sites de suivi du trafic maritime, le cargo, construit par le chantier naval sino-polonais Chipolbrok, est arrivé ce dimanche après-midi à Casablanca. Il est actuellement en manœuvre finale d’approche pour accoster. Sa cargaison devrait être acheminée par la suite vers le site de Benslimane, où sera érigée la future usine.


Dans ce projet, au laboratoire suédois Recipharm, signataire d’une convention avec le Maroc, reviendra le rôle d’assistance au pilotage de la construction de l’usine, de former les équipes marocaines, d’assurer le transfert des technologies de manufacture, de gestion de l’usine et de la garantie de la qualité des lots fabriqués, de planifier l’expansion de l’usine et de mettre à disposition du Maroc les capacités des usines Recipharm dans le monde. Signe de l’implication des Suédois, c’est Marc Funk, patron de Recipharm, présent à l’arrivée du navire, qui a été placé à la tête de Sensyo Pharmatech.


Pour rappel, comme nous le révélions en exclusivité, JESA, joint-venture entre le groupe OCP et l’Américain Jacobs Engineering, avait été choisie comme bureau d’études en ingénierie, tandis que la Société Générale des Travaux du Maroc (SGTM) en tant qu’entreprise de bâtiment. Le duo avait déjà eu à travailler de concert pour livrer en un temps record le campus universitaire de l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) à Rabat.


Toujours d’après nos sources, en plus du Japonais Morimatsu qui, à travers ses branches chinoise et suédoise, est chargé de la fabrication des éléments de l’usine, Tofflon Science, spécialiste de l’équipement pharmaceutique, est mis à contribution pour ce projet. Le duo est par ailleurs épaulé par Lotus MedTech, apprend-on.


Le cabinet international InConcreto, spécialisé ente autres dans le développement d’infrastructures médicales, est l’assistant maître d’ouvrage. Les architectes désignés sont Handis SNC (Saad Rhzioual Berrada et Houda Aourarhi), tandis que les études paysagères reviennent à AC Architecture Paysagère Concept.


Un ensemble d’intervenants mobilisés pour la réalisation de l’unité industrielle de Sensyo Pharmatech, alors même qu’un halo de mystère persiste autour de l’implication de Samir Machhour, au cœur d’un montage singulier que nous dévoilions dans une précédente enquête en deux volets.


©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite
Revenir aux Off
En continu
Plus d'infos en continu