S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
23.12.2023 à 03 H 00 • Mis à jour le 23.12.2023 à 03 H 00
Par et
Ferroviaire

L’ONCF clôture l’année 2023 avec 52,2 millions de voyageurs transportés

Gare TGV de Casa-Voyageurs. Crédit: ONCF/Langages du Sud
Les trains Al Boraq qui circulent désormais depuis 2022 totalement en mode green, finiront l’année 2023 avec plus de 5 millions de passagers transportés, contre 3 millions de voyageurs transportés en 2019 et un chiffre d’affaires en progression continue, de presque 700 MDH, soit +23%, par rapport à 2022

L’Office national des chemins de fer (ONCF) prévoit de clôturer l’exercice 2023 avec 52,2 millions de voyageurs, soit une augmentation de 14 % par rapport à 2022.


« Les résultats prévisionnels à fin décembre 2023 augurent d’un maintien, voire d’une remarquable amélioration de la croissance avec 52,2 millions de passagers transporté, en hausse de 14 % par rapport à 2022, correspondant à un chiffre d’affaires de 2,5 milliards de dirhams (MMDH) en évolution de 15 % par rapport à l’année 2022 », indique l'ONCF dans un communiqué, publié à l'issue de son Conseil d'Administration, tenu, vendredi à Rabat, sous la présidence du ministre du Transport et de la Logistique, Mohammed Abdeljalil.


S’ajoute à cela, une régularité de près de 89,5 % de l’ensemble des trains, relève la même source, notant qu' « à plus d’un titre et toutes activités confondues, l’année 2023 est un bon cru pour l’ONCF ».


Dans son mot d’ouverture, le ministre a tenu à rappeler, la place de choix qu’occupe le secteur ferroviaire, dans l’accélération de l’essor de développement socio-économique que connaît le Royaume sous l’impulsion de la vision du Roi Mohammed VI, rapporte le communiqué.


Les mutations majeures opérées par ce secteur vital, durant les deux dernières décennies confortent l’ONCF dans ses choix stratégiques pour asseoir et promouvoir une mobilité durable, inclusive, et accessible à même de répondre aux mieux aux attentes évolutives des clients et aux défis stratégiques, économiques et environnementaux du Maroc.


+23 % pour le CA des trains TGV

Pour sa part, le directeur général de l’ONCF, Mohamed Rabie Khlie, a rappelé que l’année 2023 a été marquée par des moments phares dont le plus important demeure la signature d’un mémorandum d'entente entre le Royaume du Maroc et les Émirats Arabes Unis, visant à asseoir un partenariat pour l’investissement dans des projets de trains à grande vitesse.


« Une telle avancée dans la concrétisation des projets ferroviaires du Royaume dénote de la haute sollicitude Royale pour faire du rail le fer de lance, d’un système de transport marocain, novateur, intelligent, propre et accessible à tous », a indiqué Khlie


En outre, il a rappelé que l’année 2023 a été marquée par la confirmation de la reprise exceptionnelle de l’ensemble de ses principales activités, malgré une conjoncture difficile.


Les trains Al Boraq qui circulent désormais depuis 2022 totalement en mode green, fêtent cette année leur 5ème anniversaire et continuent d’arborer des performances singulières, note la même source, ajoutant qu'ils finiront l’année 2023 avec plus de 5 millions de passagers transportés, contre 3 millions de voyageurs transportés en 2019 qui constitue l’année de référence avant la pandémie, et un chiffre d’affaires en progression continue, de presque 700 millions de dirhams (MDH), soit +23 %, par rapport à 2022.


En ce qui concerne l’activité voyageurs, les offres de mobilité proposées, les services innovants et diversifiés, en constante amélioration tant en gare qu’à bord des trains, semblent convaincre chaque jour plus de clients.


S’agissant de l’activité marchandises durant l’année 2023, elle s’est démarquée par une performance exceptionnelle du transport de voitures, dont le volume transporté à fin décembre 2023 a dépassé 450.000 véhicules, en amélioration de 20 % par rapport à la même période de l’année 2022. De même, le trafic ferroviaire des conteneurs de Tanger Med sur le port sec de Casablanca a plus que doublé par rapport à 2022.


Face à une conjoncture difficile, l’activité marchandises de l’ONCF continue ainsi de montrer une bonne résilience. Elle enregistre plus de 17 millions de tonnes de marchandises transportées au cours de 2023 pour un chiffre d’affaires de 1,534 MMDH.


Par ailleurs, l’ensemble des indicateurs financiers, probables au 31 décembre 2023, affichent une bonne performance.


4,3 MMDH de CA en 2023

Grâce à la bonne reprise de l’activité voyageurs et à la résilience des activités de transport des marchandises, l’Office prévoit de réaliser en 2023, un chiffre d’affaires de 4,3 MMDH contre 4,1 MMDH en 2022 (soit +4 %). Ces performances confortent les choix stratégiques de l’Office pour un meilleur rééquilibrage entre ses différents pans d’activité.


Par ailleurs, poursuit la même source, l’ONCF a continué sur sa lancée de bonne maîtrise des charges d’exploitation, et ce en dépit d’un contexte marqué par une inflation des prix de matières et d’énergie.


Ainsi, l’Office devrait dégager un EBITDA probable pour 2023 de près de 1,5 MMDH en légère hausse par rapport à l’année 2022, reflétant l’excellente performance de l’ONCF, en tant qu’opérateur ferroviaire. De même, la capacité d’autofinancement (hors infrastructures) dépassera 1 MMDH et permettra à l’ONCF de faire face à ses engagements.


Quant au programme d’investissement de maintien de la performance 2019-2025 qui totalise 17 MMDH, il a été engagé à hauteur de 64 % et réalisé à hauteur de près 46 % à fin 2023.


Le Conseil d’Administration de l'ONCF a examiné les résultats probables de l’exercice 2023 et l’approbation des budgets 2024.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite