S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.05.2024 à 12 H 18 • Mis à jour le 14.05.2024 à 13 H 05
Par
Exploitation minière

Guerre des audits: Managem répond à BMW sur le taux d’arsenic dans la mine de Bou Azzer

Création : Mohamed Mhannaoui / Le Desk
En réaction à la position de son client BMW, la société minière Managem de la holding royale Al Mada répond par une communication sur des audits récents contredisant le constructeur automobile allemand sur la forte présence d'arsenic dans le cobalt extrait à la mine de Bou Azzer. Les détails

Dans des déclarations à la presse allemande d'un porte-parole de BMW, le constructeur automobile a reconnu mercredi dernier des problèmes au sein de la mine de cobalt de Bou Azzer de Managem et demande pour cela des améliorations. La déclaration de BMW faite suite à la polémique suscitée en novembre dernier par la publication de reportages de la part de médias allemands mais aussi français sur la forte présence d'arsenic dans le cobalt extrait.


D'après ces médias, Managem, opérant dans divers pays africains, est accusé de ne pas respecter les normes internationales en matière de protection des travailleurs et de l'environnement, tandis que des niveaux excessifs d'arsenic ont été détectés dans des échantillons d'eau à proximité de la mine. En réaction, BMW avait annoncé, à travers une dépêche de l'agence de presse Reuters, ouvrir une enquête afin de vérifier la véracité des informations diffusées. Il s'agissait d'identifier et remédier à toute éventuelle faute dans la mine, rapportait Reuters.


« Un audit commandé par BMW a révélé des concentrations élevées d'arsenic dans les systèmes de collecte des déchets et des eaux sur le site minier lui-même et dans ses environs immédiats », a déclaré mercredi le porte-parole de BMW. Il ne peut être exclu qu'en cas de fortes pluies, des matériaux puissent atteindre la région en aval, précise-t-on. Un ensemble précis de mesures visant à améliorer durablement la gestion de l'eau est en cours d'élaboration et leur mise en œuvre concrète sera surveillée par le groupe BMW, poursuit la même source.


On souligne qu'aucun audit social n'a révélé aucune violation majeure, ajoutant toutefois que « les irrégularités dans l'enregistrement des heures de travail ou dans la distribution des trousses de premiers secours. BMW et la direction de Managem continuent de travailler ensemble de manière constructive, et la mise en œuvre de l'ensemble de mesures est une priorité égale des deux côtés », conclut-on.


Le taux d'arsenic relevé est normal selon Managem

De son côté, dans une communication diffusée ce mardi, Managem donne sa version. « Les indices parfois élevés d’arsenic relevés sur la mine de Bou Azzer sont des taux normaux au sein d’une exploitation minière qui traite un minerai riche en arséniure de cobalt. En effet, la concentration naturelle en arsenic de la région où opère la mine est connue depuis 1928, date à laquelle l’exploitation de la mine de Bou Azzer a débuté. Les propriétés singulières du site de Bou Azzer sont à cet égard étonnantes et connues de tous, en particulier par les habitants de la région », précise le groupe dirigé par Imad Toumi, et filiale de la holding royale Al Mada.


« Deux audits récents et indépendants, menés selon les standards internationaux et dans le scope géologique spécifique de la mine, ont confirmé la présence naturelle d’arsenic dans la région et ont clairement établi l’absence de corrélation entre l'activité minière et les niveaux d'arsenic relevés. De plus, un audit social exhaustif n'a relevé aucune infraction majeure des normes en vigueur et aucune maladie en lien avec l’arsenic n’a pu être relevée parmi nos collaborateurs ou dans les villages avoisinants », peut-on lire.


« Dès le commencement de l'exploitation par la direction de la mine de Bou Azzer, la possibilité d'écoulements de matériaux sur les digues lors de fortes précipitations a été prise en considération avec sérieux. Cette préoccupation a été intégrée dès les premières étapes de la diligence environnementale, avec la réalisation de nombreuses études d'impact. En réponse à cette préoccupation, des mesures préventives ont été mises en place, comprenant la construction de fossés de drainage et l'élimination des dépôts dans la rivière au niveau de la mine et à proximité d'un barrage. Ces initiatives visent à atténuer tout impact potentiel sur l'environnement local en cas d'intempéries », souligne Managem. Pour les eaux potables des villages avoisinants, Managem ajoute que les audits ont prouvé qu'elles sont parfaitement conformes aux normes marocaines et internationales.


Pour rappel, BMW avait signé, en juillet 2022, un contrat d'approvisionnement avec Managem pour l'obtention de cobalt, une matière première cruciale dans la fabrication des batteries de sa cinquième génération de moteurs électriques, avec un contrat évalué à environ 100 millions d'euros, couvrant environ un cinquième des besoins en cobalt de BMW.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite