S'abonner
Se connecter
logo du site ledesk
Newsroom
Le meilleur de l’actualité au fil des événements

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
14.06.2024 à 19 H 37 • Mis à jour le 14.06.2024 à 19 H 52
Par
Exploration gazière

Rachat de Sound Energy ME par Managem : l’historique ayant débouché sur le deal

Une derrick de forage dans la zone de Tendrara appartenant à Sound Energy. Crédit: PROACTIVE INVESTORS
Le groupe minier Managem, filiale de la holding royale Al Mada annonce la création d’un pôle gaz naturel industriel et l’acquisition de la société britannique Sound Energy Morocco East Limited déjà active au Maroc, notamment sur son site d’exploration gazier de Tendrara dans l’oriental. Retour sur les événements ayant précédé le deal

Le Groupe Managem crée un pôle gaz naturel industriel et annonce l’acquisition de la société Sound Energy Morocco East Limited (SEME), la société britannique de transition énergétique active au Maroc.


Cet accord porte sur l’acquisition de 55 % de la concession d’exploitation de Tendrara, de 47,5 % du permis d’exploration de Grand Tendrara et 47,5 % du permis d’exploration d’Anoual.


A la clôture de la transaction, le projet Tendrara sera détenu à 55 % par le Groupe Managem, à 20 % par Sound Energy Meridja Ltd et à 25 % par l’ONHYM.


Managem est aussi à la recherche d’autres actifs gaziers en Afrique. Le plan de développement gazier du projet d’exploitation de Tendrara prévoit deux phases.


La première, en cours de construction, en vue de la production de 100 millions de mètres cubes par an de gaz naturel liquéfié (GNL) à partir de la mi-2025 via une installation de traitement, de liquéfaction et de stockage de gaz sur site, permettant de répondre aux besoins des industriels nationaux.


Le seconde phase, en cours d’étude de faisabilité, prévoit la construction d’une unité de traitement et d’un pipeline reliant le Gazoduc Maghreb-Europe (GME), pour fournir 280 millions de mètres cubes par an de gaz naturel afin de contribuer aux sources d’approvisionnement en gaz du Royaume.


12 M $ sur la table et la reprise d'un financement de 24,5 M $

Les termes de l’accord prévoient un montant d’environ 12 millions de dollars  (environ 119 millions de dirhams -MDH) payable à la réalisation de la transaction ainsi que la prise en charge de la quote-part de Sound Energy Plc d’un financement allant jusqu’à 24,5 millions de dollars (environ 244 MDH) lors de la réalisation de la phase 2 du projet.


L’accord global est assujetti à la réalisation de certaines conditions suspensives, dont l’obtention des autorisations règlementaires.


Le portefeuille d’actif gazier objet de la transaction s’étend sur une superficie d’environ 23 000 km². La concession de Tendrara comprend une licence d’exploitation de 133,5 km² octroyée pour une durée de 25 ans à partir de 2018, avec des ressources estimées à 10,67 milliards de mètres cubes de gaz naturel.


Sound Energy, a annoncé le 30 avril l’entrée dans la période complémentaire optionnelle sous les permis d’exploration à Anoual.  Cette nouvelle mise à jour intervenait après que l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) a accordé à la compagnie une nouvelle extension de 18 mois de la période initiale de ses permis pour ce projet qu'elle mène au nord-est du royaume.


Pour rappel, en décembre dernier, Sound Energy avait annoncé que l'ONHYM a approuvé sa demande pour une extension de 12 mois de la période initiale des permis d’exploration d'Anoual, et ce jusqu'au 8 janvier 2024. A cette période, il restait à la compagnie de emplir l'engagement de travail relatif au forage d'un puits d'exploration avec un objectif triasique. Cette prolongation de la validité des permis avait également concerné les autre projets menés par la société britannique au Maroc, dont notamment du Grand Tendrara et de Sidi Moktar.


Pour son projet à Tendara, la compagnie gazière avait déjà obtenu en octobre dernier la prolongation à la fois de l'accord de vente de gaz avec l'Office National de l'Électricité et de l'Eau Potable (ONEE) et de l'offre de financement d'Attijariwafa bank et ce, jusqu'au 31 décembre de l’année précédente. La compagnie avait alors entamé les discussions avec l'ONEE sous l'égide du ministère pour conclure les amendements à l'accord de vente de gaz. L'objectif était de cette extension est de satisfaire les prêteurs et de remplir les conditions préalables à l'offre conditionnelle.


Quelques mois auparavant, Sound Energy, ayant résolu son litige avec l'administration fiscale avec l'abandon des poursuites contre elle, avait décroché une offre de financement de près de 237 millions de dollars (soit plus de 2,3 milliards de dirhams-MMDH) auprès d'Attijariwafa bank, afin de financer la deuxième phase du développement de son projet de concession de production de gaz à Tendrara à l'ONEE.


Cet accord de financement prévoyait cependant un nombre de conditions devant être remplies avant la fin du mois de septembre, dont l’approbation du gouvernement, celle de la structure du prêt par l'administration fiscale et l'amendement de l'accord de vente de gaz pour satisfaire le prêteur, sont les conditions de financement, affirmait Sound Energy.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite