Abonnez-vous !

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
L'agenda
Débat
21.05 21.05.2021
Féminismes au Maroc: Une dérive à travers les territoires
À l'heure d'ébullition et de multiplicité du mouvement féministe, Hanan Dalouh Amghar et Maggie Schmitt ont entamé un processus de recherche qui a débuté par un voyage au Maroc en février 2020. Cette recherche, soutenue par La Laboratoria. enquête sur les collectifs féministes et / ou de femmes avec lesquels elles ont interagi.
Lieu - Musée Reina Sofía, Nouveau building, Protocol Room à 18h00
Dialogue
29.04 29.04.2021
Présence africaine et invisibilité
Dans cette rencontre, animée par la journaliste Sarah Babiker (Madrid, 1979), les artistes M'barek Bouhchichi (Akka, 1975) et Rubén H. Bermúdez (Madrid, 1981) dialogueront et poseront un regard critique sur la dimension raciale de leur propre identité nationale à travers leurs œuvres artistiques.
Lieu - Casa Arabe à 19h00
Atelier
28.04 30.04.2021
Médailles américaines: Atelier avec M'barek Bouhchichi
À partir de matériaux rudimentaires et argileux, le plasticien M'barek Bouhchichi (Akka, 1975) réalise une œuvre qui évoque des identités et des voix niées ou réduites au silence. Dans cet atelier, en collaboration avec l'IES Pradolongo de Madrid, il est proposé d'explorer l'idée de la médaille, basée sur la série Médailles pour le déshonneur [Médailles au déshonneur, 1938-1940] du sculpteur nord-américain David Smith, qui font partie de la collection du musée Reina Sofía.
Lieu - IES Pradolongo de Madrid et musée Reina Sofía, bâtiment Sabatini, ateliers
06.01.2021 à 21 H 56 • Mis à jour le 08.01.2021 à 13 H 24
Par

Grand écran La réappropriation de la marocanité par un couple d’Israéliens racontée par Kamal Hachkar

Une nouvelle fois l'œuvre de Kamal Hachkar fait parler d’elle. Son dernier opus sur l'identité, « Dans tes yeux je vois mon pays » suit un couple de jeunes artistes israéliens qui vont à la découverte du Maroc, pays de leurs origines, en quête de leurs racines et de leur héritage musical judéo-marocain. Le film aux allures de road movie retrace le déchirement de l’exil et défie les dissensions des appartenances
Il vous reste 95% de l'article à lire. La lecture de cet article est réservée aux abonnés du Desk. Pour lire cet article, abonnez-vous dès maintenant !
Offre Découverte
1 mois
illimité tout support
60 DH
Offre Zen
1 an
illimité tout support
480 DH 4 mois offerts
Offre Soutien
1 an
illimité tout support
Soutenez le Desk en choisissant un montant d'abonnement supérieur à 480 DH
Déjà abonné ? Identifiez-vous