S'abonner
Se connecter
Logo du site LeDesk

Connectez-vous

Mot de passe oublié ?

Abonnez-vous !

Découvrez l'offre de lancement du Desk

60 DH
1 mois
Découvrir les offres
05.03.2017 à 23 H 37 • Mis à jour le 05.03.2017 à 23 H 40 • Temps de lecture : 2 minutes
Par

Expo « La sortie du Sultan » de Delacroix exposée au Maroc en 2020 ?

Mehdi Qotbi, président de la Fondation des Musées a entrepris d'engager des pourparlers en France pour organiser à l’horizon 2020 une grande rétrospective d’Eugène Delacroix. Sa pièce maîtresse dépeignant le sultan Abd Er-Rahman, chargée de symboles, sera-t-elle du voyage ?

Le célèbre tableau d’Eugène Delacroix dépeignant le sultan Abd Er-Rahman, thème iconographique de la royauté à cheval et du parasol consacrant l’imagerie royale et de son culte pourrait-il être exposée au Maroc en 2020 ? L’événement serait une première chargée de symboles.


Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées a entamé plusieurs discussions avec ses homologues de musées français. Avec Dominique de Font-Réaulx, directrice générale du musée national Eugène-Delacroix, il a convenu d'organiser une exposition intitulée Le retour de Delacroix au Maroc en 2020 au MMVI de Rabat. « Il s'agit d'un événement extrêmement important parce que Delacroix était l'ambassadeur de la lumière et de la couleur au Maroc au 19e siècle et avait nourri les impressionnistes de l'époque », a-t-il précisé.


Femme allongée, 1832 107 x 138 mm, Musée du Louvre, Paris


Devant les murailles de Meknès en 1832

Moulay Abd-Er Rahman, sultan du Maroc sortant de son palais est l’un des chefs d’œuvre de Delacroix. Le sujet est inspiré d’un voyage de l’artiste au Maroc en compagnie de Charles de Mornay, envoyé par Louis-Philippe en mission diplomatique et de leur rencontre avec le sultan devant les murailles de Meknès le 22 mars 1832.


Avant Delacroix, il n'existait pratiquement aucune trace picturale pour témoigner de l'histoire du royaume. EUGÈNE FERDINAND VICTOR DELACROIX


Delacroix écrira dans ses notes de voyage  : « Il reçoit son monde à cheval lui seul, toute sa garde pied à terre. Il sort brusquement d’une porte et vient à vous avec un parasol derrière lui ».


Lire aussi : Quand Delacroix réinventait le symbole du trône


Mais le tableau qui devait initialement illustrer cette audience accordée par le sultan à l’ambassadeur de France est aujourd’hui exposé au musée des Augustins de Toulouse. L’institution accepterait-elle de prêter l’œuvre monumentale au Maroc ? Rien n’est encore gravé dans le marbre, ceci-dit, une rétrospective au Maroc du peintre qui a inspiré tant d’orientalistes sans cette pièce maîtresse n’aurait pas du tout la même portée.


Lire aussi : Les Carnets de voyage de Delacroix au Maroc revisités à Meknès


Esquisse pour Le Sultan du Maroc Moulay Abd er-Rahman recevant le comte de Mornay, Circa 1832-33, huile sur toile, 31x40 cm. MUSEE DES BEAUX-ARTS, DIJON. (Donation de Pierre et Kathleen Granville)


Afin d’en fixer le souvenir, Delacroix a dû se limiter à un rapide croquis, complété plus tard par de nombreuses études et une esquisse. Le tableau a, quant à lui, été peint treize ans après le voyage au Maroc, en 1845.


L’esquisse qui servira plus tard au projet de l’ambitieuse composition est conservée au musée des Beaux-Arts de Dijon. Elle a été probablement exécutée peu après le retour du Maroc.

©️ Copyright Pulse Media. Tous droits réservés.
Reproduction et diffusions interdites (photocopies, intranet, web, messageries, newsletters, outils de veille) sans autorisation écrite